Blue Flower

 

 

J.B.P.More. Partition of India : Players and Partners, Irish, Nirmalagiri, 2008, Biblio., Index, 434p.

Ce livre sur la partition de l’Inde peut être commandé au Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou au 06 13478121.

Resumé  du Livre
Rien n’est plus complexe dans l’histoire du sous-continent indien que la partition de l’Inde en 1947, qui a donné naissance à deux nations, Inde et Pakistan. Dans ce livre, une tentative globale a été faite afin de comprendre les causes et les évènements qui ont abouti à cette partitione. Ce travail est basé sur des sources d’archives originales, recueillies à Londres et à New Delhi plus particulièrement. Au cours de ce travail, nous avons démontré le rôle des autorités britanniques qui a littéralement poussé Mohammad Ali Jinnah, le leader de la Ligue Musulmane de l’Inde à demander la partition de l’Inde en 1940 pour sauvegarder les intérêts des musulmans de l’Inde dans tous les domaines. Le Congrès National Indien, sous l’influence de Rajagopalchari et Mahatma Gandhi était prêt à accepter le Pakistan pourvu que les territoires où les hindous étaient majoritaires, dans la province du Pendjab et du Bengale, fussent rattachés à l’Inde. Les Britanniques, de leur côté, voulaient la partition de l’Inde afin de sauvegarder leurs intérêts stratégiques et géopolitiques dans la région de l’Océan Indien et du Moyen-Orient, face à la menace expansionniste des communistes russes. Ceci arrangeait largement la politique de Jinnah et de la Ligue Musulmane de l’Inde qui ont cru jusqu’au bout que les Britanniques leur accorderaint sans faute un grand Pakistan, comprenant les provinces du Pendjab et du Bengale dans son intégralité. Mais finalement, tenant compte de la réalité du terrain, les Britanniques avaient accepté de donner un Pakistan restreint à Jinnah puisque cela arrangeait aussi leurs intérêts, sans trop froisser les Indiens. Au cours de ce travail, plusieurs théories et notions traditionnelles sur les raisons de la partition de l’Inde, y compris celles d’Ayesha Jalal de l’Université de Cambridge ont été rejetés comme intenables, avec des appuis documentaires authentiques.


L'auteur :

J.B.P.More est écrivain, historien et philosophe de l’Inde, spécialiste des musulmans et des dravidiens. Il a fait ses études primaires et secondaires à Pondichéry. Il a obtenu son doctorat d’histoire à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Paris. Il est l’auteur de trois livres sur les musulmans et les dravidiens de l’Inde du sud. Originaire de Pondichéry, il a aussi travaillé sur la présence française en Inde et a produit deux livres importants sur les comptoirs français de Mahé sur la côte de Malabar et de Yanaon sur la côte de Coromandel. Il est aussi l’auteur de trois livres en français, dont un sur Subramania Bharati, le poète national de l’Inde du Sud et un livre en tamoul sur le même poète. Actuellement, il est directeur-adjoint honoraire de l’Institute for Research in Social Sciences and Humanities, basé à Tellicherry en Inde et conseiller de recherche en histoire de l’Université de Kannur. Il partage sa vie entre l’Inde et la France.