Blue Flower


 

Allocution prononcée par Mme Michèle Alliot-Marie,

ministre des Affaires étrangères, ministre d’État,

lors de sa visite au lycée français de Pondichéry le dimanche 5 décembre 2010

 

À l’occasion de la visite en Inde  du Président de La République française, Nicolas Sarkozy, Mme Michèle Alliot-Marie, ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et européennes est venue au Lycée Français de Pondichéry le 5 décembre 2010 pour l’inauguration d’un «Lycée restauré et rénové», et pour la pause, à cette occasion, d’une plaque sous la colonnade de la Cour d’honneur. Ce déplacement marque l’importance accordée aux transformations actuelles du Lycée Français de Pondichéry. Cette visite ainsi que le discours prononcé ont marqué la communauté pondichérienne française et indienne et ont déjà, comme on peut le voir dans la presse locale,  un impact sur l’image, la connaissance du Lycée et de son excellence ainsi que sur celles de sa filière scientifique d’excellence.  À plusieurs reprises, le Ministre a en effet évoqué l’excellence du Lycée, soulignant, au tout début de son discours, que  « Le lycée français de Pondichéry est l'un des hauts lieux de l'excellence française » et  mentionnant, parmi d’autres aspects remarquables du Lycée, qu’« une «filière d'excellence» unique au monde, en partenariat avec le Lycée Louis Le Grand et l'Ecole des Mines, mène de jeunes élèves brillants, souvent non francophones, jusqu'au baccalauréat scientifique. En incitant de jeunes talents indiens à rejoindre notre système éducatif, elle contribue très concrètement au rapprochement entre la France et l'Inde. 

 

 

Mesdames et Messieurs,  

 

Le lycée français de Pondichéry est l'un des hauts lieux de l'excellence française.

Excellence scolaire, bien sûr. Les taux de réussite au baccalauréat en sont l’un des nombreux indicateurs: 95% dans les séries technologiques, 100% dans les séries générales.

Excellence des personnels d'enseignement et d'encadrement, mais aussi des parents d'élèves, qui contribuent, chacun, à la réussite du plus grand lycée Français en Inde.

 

Mesdames et Messieurs,  

Si le lycée français de Pondichéry est un lieu d'excellence, c'est d'abord parce qu'il porte de hautes ambitions pour les élèves qu'il accueille.

À l'heure de la mondialisation, la double culture française et indienne est un atout précieux pour les décideurs de demain. Une pédagogie efficace et performante conduit 92% des élèves vers des études supérieures en France, souvent dans les grandes classes préparatoires, ou vers les meilleurs établissements indiens.

Un enseignement pratiqué en français, en anglais et en tamoul développe la curiosité, l'ouverture d'esprit, et finalement les opportunités de carrières. Une «filière d'excellence» unique au monde, en partenariat avec le lycée Louis-le-Grand et l'Ecole des Mines, mène de jeunes élèves brillants, souvent non francophones, jusqu'au baccalauréat scientifique. En incitant de jeunes talents indiens à rejoindre notre système éducatif, elle contribue très concrètement au rapprochement entre la France et l'Inde.

Parce que notre réseau des lycées français est unique au monde, parce qu'il facilite la vie de nos compatriotes expatriés, parce qu'il joue un rôle indispensable dans le rayonnement culturel de la France, l'Etat s'engage à donner aux lycées français les moyens de leur action.  À Pondichéry, plus de 800 000 euros ont été consacrés aux travaux effectués entre 2007 et 2010. Plus de 100 000 euros ont été alloués à l'action pédagogique et aux équipements sur la même période.  Dans tous les lycées français à l'étranger, l'aide à la scolarité garantit désormais la gratuité de l'enseignement scolaire dans les classes de lycée. C'est une question de justice.  C'est une question d'égalité.

À Pondichéry comme sur tous les continents, la France est fière de ses lycées français à l'étranger, fière d'ancrer son image internationale dans le savoir et la culture, fière de ces lieux d'excellence où se prépare l'avenir de nos concitoyens, où se dessinent de grandes ambitions pour les générations à venir, fière des hommes et des femmes qui, en travaillant à la réussite des élèves des lycées français, contribuent, chacun dans leur rôle, à faire vivre aujourd'hui et pour demain, une « certaine idée de la France ».  

Je vous remercie.