Blue Flower

(Lettre du CIDIF n° 37 -novembre 2007- page 143)

 
 
 La France espère avoir 17.000 étudiants indiens dans ses universités

 

NEW DELHI (AFP) -- La France espère avoir à terme 17.000 étudiants indiens dans ses universités et grandes écoles, contre dix fois moins aujourd'hui, a déclaré vendredi la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche Valérie Pécresse, en visite en Inde.

"Il y a 17.000 étudiants chinois en France. Il n'y a pas de raison qu'il n'y ait pas 17.000 Indiens", a estimé Mme Pécresse devant des journalistes français à New Delhi. La ministre n'a pas dit à quelle échéance la France pourrait atteindre cet objectif.

"La France est un pays d'excellence dans la médecine, la physique, les mathématiques ou l'aéronautique", a-t-elle jugé, insistant sur la nécessité de signer des accords entre universités françaises et indiennes sur la reconnaissance réciproque des diplômes.

Pour maintenir leurs positions sur le marché mondial de l'enseignement supérieur, universités et grandes écoles françaises courtisent les étudiants indiens aisés, une manne considérable captée jusqu'à présent par les campus anglo-saxons.

Pour l'instant, seuls 1.700 Indiens étudient en France contre 80.000 aux Etats-Unis, 22.000 en Australie, 16.000 en Grande-Bretagne et 4.000 en Allemagne, selon CampusFrance, une agence des ministères de l'Education et des Affaires étrangères, qui promeut l'enseignement supérieur français à l'étranger.

La France part quasiment de zéro en Inde, un géant en pleine croissance économique et démographique, dont 400 millions des 1,1 milliard d'habitants ont moins de 25 ans.

Mme Pécresse est en Inde du 1er au 3 novembre. Elle a rencontré son homologue Kapil Sibal, célébré le 20e anniversaire d'un centre de recherche franco-indien et devrait signer samedi 3 novembre à Bangalore (sud) trois accords de coopération dans les nanotechnologies, les neurosciences et le secteur de l'eau.

Ce voyage visait aussi, a-t-elle dit, à "défricher le terrain" pour préparer celui du président Nicolas Sarkozy attendu en Inde en janvier 2008.

(Source : AFP.  2 novembre 2007)