Blue Flower

(Lettre du CIDIF n° 37 -novembre 2007- page 145) 

 

Genji, bienvenue dans la vallée des merveilles.

Genji est un ensemble de fortifications vieilles de huit siècles, dispersées sur trois collines, à une quarantaine de kilomètres de Thiruvannamalai, dans le Tamil Nadu. Ici, les visiteurs entrent dans un conte pour enfant : un cadre enchanteur chargé d’une histoire pleine de rebondissement… Un rêve de nature et un lieu calme comme il est rare d’en trouver en Inde. Une merveille.

 

Gengi, c’est d’abord le lieu rêvé pour les grands romantiques, se laissant facilement porter par leurs sens. Ici, nous sommes en milieu tropical, du vert encore du vert, des rizières à l’infini… Pour apprécier ces paysages, il faut monter en haut, tout en haut des 500 et quelques marches du vieux fort de Krishnagiri sur l’une des collines de Genji. Là, silence. Puis sourire de bonheur, une vue à couper le souffle, qui s’apprécie en solitaire… Peu de monde monte en haut des marches. Quelques singes sont là pour tenir compagnie. Un bon livre, pourquoi pas en pique-nique et cet endroit se transforme en paradis pour quelques heures.

Genji est aussi un lieu chargé d’histoire(s), qui réveille l’imagination des plus petits comme des adultes. Ce nom désigne un ensemble de forts, répartis sur trois collines formant un triangle. Deux forts –en ruines- se visitent encore, ceux de Krishnagiri et de Rajagiri. La construction de Genji a commencé au 13ème siècle avec la dynastie des Chola, qui avaient surnommé la ville "la Troie de l’est". Jusqu’au 18ème siècle, la ville traverse une succession de batailles, de destructions puis d’extensions au grès des conquêtes des empereurs vijaynagars, marathas, moghols et même des colons français puis anglais. Sur le site, des traces demeurent du faste des temps passés, un auditorium, une mosquée, un temple dédié à Shiva, propices aux rêves d'aventures.

 

La vieille ville de Genji se situe à 67 kilomètres de Pondichéry et à 37 km de Thiruvannamalai, sur la route reliant les deux villes. Des bus partent de Thiruvannamalai toutes les demi-heures et il est possible louer les services d’un taxi depuis Pondichéry. L’entrée des forts de Rajagiri ou Krishnagiri coûte 100 roupies (2 euros), ils sont ouverts de 9 heures à 17h30 (attention : dernière montée à Krishnagiri possible à 16 heures). Il faut prévoir au moins une demi-journée pour apprécier les lieux.

 

Aujourd’hui l’Inde, 10 juillet 2007.