Blue Flower

(Lettre du CIDIF n° 34-35 -novembre 2006-  page 175) 

 

Info-livres

Publication de l’Institut français de Pondichéry

Inde-France (1870-1962): enjeux culturels.

Samuel Berthet, Collection Sciences Sociales n° 12, Institut français de Pondichéry/Centre de Sciences Humaines, 2006, viii, 676 p., 8 p. de photos et 3 cartes hors texte.  Langue: Français. Rs 800 (29€)

La nation qui possède l'Inde est la plus puissante du monde affirmait Napoléon. Dès la fin du 18ème siècle, la culture indienne ouvrait les portes d'un nouvel humanisme français, notamment avec Anquetil-Duperron. Au début du siècle suivant, les élites du sous-continent dominé par les Britanniques, commencent à voir dans la culture française un vecteur décisif de la culture moderne. A partir des années 1870, les tentatives des autorités britanniques pour juguler l'émancipation des élites indiennes ne vont qu'accroître l'intérêt de ces dernières pour la langue et la culture françaises. Si l'émancipation de la tutelle coloniale britannique rapproche les élites indiennes de la France, pays promoteur de la culture révolutionnaire et berceau de la lingua franca des élites cosmopolites du 19ème siècle, la Troisième République engage la nation entière dans l'aventure coloniale. Les dynamiques politiques, économiques mais aussi culturelles vont s'en trouver profondément affectées. Et la solidarité vis-à-vis de l'allié britannique va empêcher les dirigeants français de jouer ce rôle de partenaire souhaité par les futurs dirigeants indiens. Au moment de l'indépendance de l'Inde et dans les années qui vont suivre, la perception de la jeune nation et des enjeux des relations entre les deux pays resteront largement tributaires du projet colonial de la Troisième République et de ses développements.

Mots-clefs :  Indianisme, diplomatie, nationalisme, colonialisme

L'auteur : Samuel Berthet, historien et chercheur, spécialiste de l'Inde contemporaine. Après une année d'étude à l'université de Delhi, et une année en tant que lecteur à Visva Bharati (Santiniketan), il présente sa thèse: La culture française en Inde de 1870 – 1962, présences et actions. Dynamiques indiennes et politique française[1], à l'université de Nantes Atlantique, sous la direction du professeur Jacques Weber. Il est ensuite lecteur à l'université Jawaharlal Nehru, puis chercheur affilié au Centre de Sciences Humaines et coordinateur scientifique du projet européen Europe-India Maritime History.

Pour plus d’information, contacter:

Communication-in-charge

French Institute of Pondicherry

11, St. Louis Street, P.B. 33, Pondicherry-605 001, INDIA

Phone: (91)-413-2334168. Fax:(91)-413-2339534       E-mail:Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ouvrages relevés dans la revue Lire de juin 2006

 

Le pays des marées (The Hungry Tide) par Amitav Ghosh, traduit de l’anglais par Christiane Besse. Robert Laffont

Le tapis rouge (The red carpet) par Lavanya Sankaran, traduit de l’américain par Jean-Pierre Aoustin. Mercure de France.

En temps de siège (In Times of Siege) par Githa Hariharan, traduit de l’anglais par Marie-Odile Probst. Zoé.

Un nom pour un autre (The Namesake) par Jhumpa Lahiri, traduit de l’américain par Bernard Cohen. Robert Laffont.

Freedom Song par Amit Chaudhuri, traduit de l’anglais par Simone manceau. Philippe Picquier.

Le vendeur de saris (The Sari Shop) par Rupa Bajwa, traduit de l’anglais par Claude et jean Demanuelli, 350p., Les Deux Terres.

Le génie de l’Inde par Guy Sorman. Fayard.

A ses pieds, par Elizabeth Barillé. Gallimard (je recommande particulièrement ce livre)

 

 

Relevé dans The Hindu du 30 novembre 2006.

 

Puducherry: Industries and Agriculture Minister V. Vaithilingam released a book on "Telugus of Yanam and Masulipatnam from 1723 to 1954" on Tuesday in his chamber. Local Administration and Tourism Minister Malladi Krishna Rao received the first copy.

The author J.B.P. More and publisher Madimchetty Sathianarayanamoorthy were present.

Mr. More told newsmen that he had taken nearly six years to write the book, which covered the economic, political, historical and cultural features of Yanam, an enclave of the Union Territory in Andhra Pradesh. He said that he had collected details from the records maintained by the National Library in Paris and from the archives there on Yanam. The book, running to 300 pages, would be of help as a reference material for research works.

This was Mr. More's ninth book; he has written a book on Mahe and some other historical works. Mr. More, a former Deputy Director of the Institute of Research on Social Sciences and Humanities affiliated to University of Kannur in Kerala, said that the book highlighted the details of Yanam from the establishment of French rule to liberation in 1954.



[1] Voir le compte rendu de Jacques Weber de la thèse de Samuel Berthet dans le n°28-29 de La Lettre du CIDIF