Blue Flower


 

AVANT-PROPOS
sur LE CONFLIT SRI-LANKAIS. Relations intercommunautaires et unité nationale .
de Julien MAZÉ

 

Le problème de Sri Lanka n’est, certes, pas simple. Quelques rares spécialistes pourraient éclairer l’opinion publique, mais ils restent malheureusement très discrets. Ainsi, très souvent, on en reste aux clichés et préjugés dans les mass-media.

Les journaux charrient des informations qui sont traitées surtout sous l’angle de faits divers ; ils expliquent rarement la genèse et le développement du vrai problème. Les connaissances de base nécessaires faisant défaut, seules les images fortes sont retenues et diffusées.

L’Inde ne fait pas exception à cette remarque. Les milieux politiques et officiels de son gouvernement central sont enclins à penser que la position de l’Etat de Tamil Nadu est quelque peu partisane. Mais ils n’ont pas pour autant une meilleure perception du problème sri-lankais. Ainsi, ces cercles commenceraient à réaliser maintenant l’ignorance dans laquelle le traité Shastri-Bandaranayaike et le règlement de Kachchattîvou auraient été signés. Malgré le caractère important du conflit et la position stratégique de Sri-Lanka dans l’Océan Indien, très peu de chercheurs et universitaires indiens se sont penchés sur le problème sri-lankais. Même une très récente thèse publiée à Delhi ne fait que reprendre ce qui est connu de façon classique et n’apporte pas d’éclairage complémentaire ou novateur.

Dans ces conditions, c’est avec grand plaisir que nous avons pris connaissance du rapport de Julien Mazé. Ce jeune étudiant en Etudes Supérieures de Commerce a fait ses enquêtes personnelles ; il a lu presque tous les importants articles et livres relatifs à ce sujet et il en a tiré cette synthèse claire, précise et intelligente. La jeunesse française d’aujourd’hui manifeste ainsi sa maturité et sa capacité de « penser » proprement un sujet si complexe, malgré l’avalanche de renseignements contradictoires, de conclusions hâtives. D’où notre bon espoir pour le futur.


Gobalakichenane (Novembre 1996)

 

 -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

SOMMAIRE


INTRODUCTION.

I.    UN ETAT, DEUX COMMUNAUTES.

1.1. Composition ethnique, organisation sociale et répartition géographique.

1.2. Fondements du nationalisme cinghalais.

1.3. La Réponse tamoule.

1.4. Les Enjeux de l’histoire.

II.    1956-1996 : UN CONFLIT DE QUARANTE ANS.

2.1. Situation actuelle : guerre civile et terrorisme.

2.2. Fin de la période coloniale et indépendance.

2.3. L’Alternative « revivalist ».

2.4. La Réponse tamoule.

2.5. 1983 : radicalisation (idéologie, violence, terrorisme).

III.    DIMENSION INTERNATIONALE DU CONFLIT, FEDERALISME ET SOLUTIONS.

3.1. Une Doctrine indienne de sécurité régionale.

3.2. Dimension internationale du conflit.

3.3. Les Institutions en accusation.

3.4. Le Fédéralisme en question.

3.5. Une Solution pacifique est-elle envisageable ?

CONCLUSION

 

(N.B. Le document est partagé en trois partie, dans les trois articles suivants)