Blue Flower

(Pour les articles concernés, il est nécessaire de se reporter à l'édition imprimée de La Lettre)

 

REVUE DE PRESSE

 

La Culture ne va pas sans l’Economie et depuis la libéralisation de cette dernière en Inde, l’intérêt porté à l’Inde et à toutes ses relations présentes et passées avec la France est grandissant. Il y a, en langue française, un grand nombre d’ouvrages et d’articles qui paraissent sur l’Inde contemporaine et sur tout ce qui gravite autour de cette Inde nouvelle.

Rendre compte de ce nouveau foisonnement en langue française nécessiterait une publication « grand public » plus fréquente et plus importante que ce qu’il est possible de faire pour le moment, que ce soit dans le cadre d’un bulletin de grande valeur, tel que celui de l’Association France-Union Indienne (l’AFUI) qui,1 depuis quarante ans, propose aux Français de regarder vers l’Inde, ou bien dans l’espace, qui parvient à saturation, de notre Lettre qui ne fait aucune synthèse et transmet en vrac. Sentiment grandissant de frustration.

C’est à peine si nous pouvons effleurer quelques uns des thèmes qui concernent le plus grand nombre et plus particulièrement tous ceux qui ont la chance de participer à deux cultures, deux civilisations, voire même plusieurs, ce qui va devenir commun avec l’accélération des communications. Internet en est le dernier exemple. Pour que cette richesse ne devienne pas le reflet d’une simple mondialisation, il va être de plus en plus important et vital de cultiver les nuances sans avoir à clamer sa différence, de présenter tout ce qui peut susciter un regard de sympathie, et de créer un pare-feu contre le déchaînement du monde de la violence.

Articles sélectionnés

Nous ne voulons pas être « prisonniers de l’immédiat »2 mais, faute de place, nous avons cependant donné la priorité à la revue de presse. Les articles présentés ici ont été sélectionnés tout au long de cette année 1996 pour aborder des thèmes qui nous semblent importants. Certains n’avaient pas trouvé leur place dans le numéro 14. Nous n’avons aucune visée politique.

Le Monde, 4 janvier 1996, « Révolutions françaises »

Le Monde, 6 février 1996, « Le renouvellement de la carte d’identité est devenu une course d’obstacles »

La Tribune, 19 mars 1996, « La langue française a sa place sur Internet ».

Courrier international, du 7 au 13 mars 1996, « Quelques considérations sur l’usage du franglais ».

Courrier international, du 21 au 27 mars 1996, « En France, les romanciers ont disparu, les historiens ont pris leur place ».

Courrier international, du 4 au 10 avril 1996, « Le lieu de naissance du Bouddha retrouvé au Népal ».

Courrier international, du 6 au 12 juin 1996, « Les castes intermédiaires au pouvoir à Delhi ».

Le Monde, 11 juin 1996, « L’éducation civique par Jacqueline de Romilly »

Le Monde, 29 juin 1996, « L’opium hindouiste des intellectuels occidentaux »

Le Figaro, 6 août 1996, « Légende des passions. Au pays du Kama-Sutra. L’amour en cage ».

Libération, 15 et 16 septembre 1996, « Dieu-éléphant en procession pour un temple à Paris ».

Le Figaro, 16 septembre 1996, « Les hindouistes ont défilé dans Paris ».

Nouvelles de l’Inde, septembre-octobre 1996, « Internet »

Dans la liste des rubriques sur l’Inde, nous avons eu la surprise et le plaisir de trouver une rubrique intitulée « Pondichéry ».

Courrier international, du 10 au 16 octobre 1996, « Le syndicat des hindouistes noyaute le monde du travail ».

Le Monde, 11 octobre 1996, « Senghor, poète d’abord ».

Comment ne pas rendre hommage au Président Senghor et rappeler qu’il a largement contribué au maintien de la langue française comme langue de communication et de beauté. La francophonie, certes, mais l’œuvre littéraire et la poésie passent au premier plan, ce qui nous permet de différencier « la francophonie » qui a acquis un contenu politique, de l’usage de la langue française comme moyen d’expression.

L’Evénement du jeudi, du 7 au 13 novembre 1996 » La fin du travail ? Une idée de fonctionnaires ! », par Dominique Schnapper.

Etonnant de la part d’un auteur qui a écrit de nombreux ouvrages et dont l’un s’intitulait Juifs et israélites3 dans lequel elle s’efforce de donner une définition exacte de chaque mot. Voici sa phrase dans l’article reproduit ici : « Dans la société indienne, la caste la plus élevée est celle qui ne fait rien. En France, plus on est important, plus on travaille ». Une de mes interrogations : qu’est-ce qu’une caste pour elle ?

Courrier international, du 7 au 13 novembre 1996, « Inde. « Le laïcisme ne mène nulle part ».

Un débat d’idées pourrait être organisé autour de cet article qui soulève de nombreuses questions mais aussi celle du sens des mots « laïcité », « laïcisme », et « secularism » qu’une traduction ne peut pas toujours bien rendre, « secularism » en anglais qui avait été traduit par « sécularisme » lors d’un colloque intitulé « L’Inde des idées »4..

Le Figaro, 11 novembre 1996, « Le poids de l’Inde »

Le Figaro, 12 novembre 1996, « Un aventurier chez les maharajas ».

L’exposition organisée à Chambéry a été reprise à Paris à la Fondation Mona Bismark, présentée sous une autre forme.

Courrier international, 14 au 20 novembre 1996, « Le parti hindouiste extrémiste perd de sa superbe ».

Courrier international, 14 au 20 novembre 1996, « Ne confondons pas nation et nationalisme ».

Le Monde, 15 novembre 1996, « Vers la disparition des classes moyennes ».

J.L.B.


 



1 De l'importance de la virgule : après relecture faite par des tiers,, nous apportons une précision : il s'agit bien de l'Association France-Union Indienne et non de son bulletin. C'est la raison pour laquelle il n'y a pas de virgule avant « qui ». Il ne s'agit donc pas d'une faute de frappe.

2 Titre d'un article que Robert Solé consacre, dans un numéro récent du journal Le Monde, au livre de Jean Chesneaux, Habiter le temps (Bayard éditions. 1996).

3 Gallimard, 1980. Ouvrage cité dans ma thèse de doctorat « Le thème de l'étranger chez George Eliot ». Paris III, mai 1985.

4. Voir le numéro 9 de La Lettre du CIDIF.