Blue Flower


DOCUMENTS

 

 

Entre traite et coolie trade : l’affaire de l’Auguste” est un chapitre de l’ouvrage La Dernière Traite qui a été publié par la Société française d’histoire d’outre-Mer de Paris. Nous l’avions annoncé dans le n° 10 à propos du problème de l’esclavage dans le monde.

Le deuxième document est le Cahier spécial préparé par l’Association “Le cercle culturel des Pondichériens”. Il faut lire “Le crime de caste” (6 octobre 1916) qui est un texte du poète Soupramaniya Bâradiyâr,[1] traduit par N. Krishnadattin (Pondichéry, 1982).. Vous avez le texte sous vos yeux. Lisez-le et relisez le. Nous ne pouvons tolérer le système des castes avec sa croyance en des castes irrémédiablement impures. Merci, cher Bâradiyâr.

En pages 73 et 74, vous trouverez les panneaux de l’exposition sur une réhabilitation architecturale qui s’est tenue à Pondichéry. Un article dans le numéro de juillet du Trait-d’Union donne toutes les précisions. Il suffit de souligner ici le rôle capital de l’Institut français et de l’Ecole française d’Extrême-Orient (E.F.E.O.) dans la sauvegarde du patrimoine. Aurons nous le privilège de voir cette exposition en France ou du moins un compte rendu détaillé avec photos ?

Les autres documents ont déjà été annoncés et commentés. Nous espérons surtout que les fragments offerts par l’auteur dans le cadre de sa conférence à l’A.F.U.I. donneront à tous l’envie de lire cet ouvrage.

J.L.B.           

 



[1] Dans un des numéros de La Lettre du CIDIF se trouve un article de Doressamy Naïcker sur l’unique rencontre de deux grands patriotes réfugiés à Pondichéry : Bâradyiâr et Sri Aurobindo.