Blue Flower

(La Lettre du CIDIF n° 38 novembre 2008-  page 107)

 

 Ramesh aimait faire connaître à ses amis français les particularités et les coutumes indiennes. À l’occasion du mariage de sa fille en 1979, il avait établi à l’intention de ces amis une espèce de note d’information pleine de précisions.

 

En Inde, le mariage hindou est une cérémonie très complexe, parce qu’il inclut non seulement le rituel prescrit dans les livres sacrés, mais aussi les coutumes familiales et locales. D’autre part, en dehors de la cérémonie proprement dite, en dehors même des festivités traditionnelles, il y a de nombreuses coutumes et de nombreux rites à observer dans les jours qui précèdent le mariage. Bien entendu, il est difficile de recréer en Europe l’atmosphère traditionnelle, la pompe, la solennité et tout le long cérémonial d’un mariage hindou, mais le prêtre a essayé en une courte cérémonie de conserver l’essentiel.

Les mariages hindous diffèrent d’une province à l’autre, d’une caste à l’autre, d’un village à l’autre, et chaque région a une façon bien à elle d’observer les coutumes et les rites.  Cependant sur le plan du rituel l’on peut dire qu’il y a une sorte de profonde unité dans la manière pour les prêtres de conduire la cérémonie. Et les rites les plus importants, comme ceux qui vont suivre, se retrouvent dans tout mariage hindou.

1)    Le jour du mariage, le fiancé accompagné des membres de sa famille et de ses amis, se rend en cortège à la maison de sa fiancée, ou au lieu de la cérémonie. Il est accueilli par des femmes portant des lampes, des vases et des fleurs.

2)    Madhuparka : le père de la fiancée fait à son futur gendre une offrande de madhuparka (un mélange de miel, de beurre et de lait fermenté).

3)    Le père de la fiancée offre les présents rituels au fiancé : parfums, fleurs, bijoux, etc.

4)    Le père de la fiancée prononce les paroles de consentement : “Je te donne ma fille comme épouse. Promets- moi de l’aimer et de la respecter en toute circonstance …“.

5)    Les fiancés se passent tour à tour un collier de fleurs autour du cou.

6)    Invocation au feu sacré : le feu sacré est allumé et les offrandes y sont jetées. Le feu sacré est la personnification de la divinité, qui est prise à témoin dans la célébration du mariage hindou.

7)    Panigrahan : le fiancé prend la main droite de la fiancée et fait un serment solennel pendant que le prêtre prononce pour lui les mantras (les paroles rituelles et sacrées) :Je prends ta main pour t’apporter le bonheur, que tu puisses vivre longtemps avec moi ton époux … etc.

8)    Agniparikrama : le couple tourne autour du feu sacré.

9)    Le mari invite sa femme à poser le pied sur une pierre, symbole de fidélité.

10)      Lajahuti : le frère de la fiancée donne des pétales de riz à sa sœur. Elle les jette en offrande dans le feu sacré.

11)      Saptapadi : Le rite final : ils font ensemble sept pas autour du feu sacré. Le 1er pour la santé, le 2ème pour la force, le 3ème pour la prospérité, le 4ème pour le bien-être, le 5ème pour les enfants, le 6ème pour une commune fidélité à la religion, le 7ème pour un amour éternel.

12)      Le mari marque le front de son épouse d’une poudre rouge en signe de bon augure et de bonheur éternel.

13)      Ils s’offrent mutuellement de la nourriture.

14)      Offrande finale au feu sacré.

15)      L’assistance souhaite bonheur et prospérité aux jeunes époux en leur jetant du riz et des pétales de fleurs.