Blue Flower


Informations diverses

Cette année se dérouleront en France les Assises de la création francophone, qui porteront sur quatre domaines :

– la chanson,

– le théâtre,

– le cinéma,

– la littérature.

Tout artiste francophone de renom (de nationalité autre que française), désireux de participer à l’un de ces secteurs, est prié de s’adresser au Service des affaires francophones du ministère des Affaires étrangères, 6 rue de Marignan, tél. : 40 66 60 93. Demander M. Portiche et, en son absence, sa secrétaire.

Le Conseiller culturel de l’ambassade de France en Inde, ancienne élève du lycée Molière à Paris, a pris l’initiative d’organiser la venue en France pour une période de 15 jours un groupe de lycéennes et lycéens indiens qui ont été reçus dans des familles françaises à Paris et à Chambéry. Les enfants de ces familles seront à leur tour reçus durant les vacances scolaires de la Toussaint, à Poona. Nous espérons que des échanges de ce genre se multiplieront.

Dans sa note documentaire n° 109 de mai 1989, l’Association France-Union Indienne donne un très bref résumé d’une conférence dont nous aimerions nous procurer le texte et qui s’est tenue le 7 avril au Sénat : “Sri Aurobindo et Teillard de Chardin” par Gérard Mourgue.

M. Yves Périer y a retracé l’historique de l’arrivée de Sri Aurobindo à Pondichéry. Nous lui demanderons d’écrire un article pour notre bulletin.

Dans le numéro de mai 1989, Le Trait-d’Union a publié un article de M. Gobalakichenane qui a trouvé à la Bibliothèque Nationale, “le journal de Viranaïcker”, un manuscrit en tamoul qui se trouvait dans les papiers d’Edouard Ariel. Ces feuillets sont d’une importance particulière pour la connaissance de l’histoire de Pondichéry à la fin du xviiième siècle : des faits en général relatés par des hommes venus de France, le sont par un autochtone qui a tenu son journal du 25 juin 1778 au 18 juillet 1792, période particulièrement intéressante et d’actualité. M. Gobalakichenane souhaitait des éclaircissements qui lui ont été fournis dans le numéro de juin par M. Jean Deloche, toujours dans le Trait-d’Union. MM. Gobalakichenane et Deloche accepteront peut-être de nous tenir au courant de leurs travaux.

M. Annoussamy David a publié dans le Trait-d’Union de septembre 1988, un article sur le Journal d’Anande Rangapoullé. Nous lui demanderons également de nous faire part de ses recherches. Pratiquement rien de ce journal n’a été traduit en français.

Mme G. David nous transmet, de la part de Mr. K. Madanagobalane (Université de Madras), une introduction au catalogue (annexe 3) qui recense les ouvrages an français éparpillés dans les différentes bibliothèques indiennes.

Elle nous signale également deux ouvrages

– Ouvrage collectif, Soupramania Baradi, poète du pays tamoul. Ed. : Gouvernement de Pondichéry, Inde. 1982. Traduction en français de morceaux choisis. 183 pages. 20 photographies. Un facsimile d’une lettre de Baradi. Une carte Chronologie de la vie de Baradi.

– G. David, Aperçu sur l’Inde, Recueil de textes à l’usage des classes. Imprimerie de la Mission de Pondichéry, 1968. Bibliographie sommaire à l’usage des enfants.

L’association “Les amis de la langue et de la culture française”, à Pondichéry, viennent de constituer leur nouveau bureau (cf. Le Le Trait d’Union de juin 1989). Nous serions heureux de recevoir des informations sur leurs travaux.

Nous nous renseignerons auprès de l’Alliance française et de la Chambre de commerce franco-indienne pour vous tenir au courant de leurs activités.

Pour les adhérents du C.I.D.I.F. et leurs amis, Jacques Weber reprendra à la rentrée une conférence sur Chanemougam donnée le 21 avril 1989 au “Centre d’Etudes de l’Inde et de l’Asie du Sud” [M.S.H, bd Raspail (1) 47 81 25 08]. Il doit publier un article de vingt pages en anglais sur le même thème dans un prochain numéro de la revue de Bombay, Economic and Politics, Weekly.

Parutions récentes

– Achille Bédier et Joseph Cordier, Statistiques de Pondichéry (1822-1824). Texte établi, présenté et indexé par Jean Deloche. Publication de l’Institut français d’Indologie. N° 398. 398 p.

– Philippe Haudrère, La Compagnie française des Indes au xviiie siècle (1717-1795), Librairie de l’Inde, Paris, 1989, 4 volumes.

A lire

Haut Conseil de la francophonie, Etat de la francophonie dans le monde (données nouvelles 1989), La Documentation française, 240 p., 90 F.

Roger-Pol Droit, L’oubli de l’Inde, Une amnésie philosophique. 1989. Puf/ Perspectives Critiques. L’auteur constate l’absence de la philosophie indienne dans l’histoire des idées, telle qu’elle est connue en Occident. Et pourtant “La constitution des discours philosophiques contemporains, l’image que la pensée occidentale se fait d’elle même, y trouvent certaines de leurs racines les moins aperçues” (p. 17).

V.S. Naipaul. Nous ne pouvons pas ignorer le regard lucide mais pessimiste de cet écrivain d’origine indienne dont certains ouvrages traduits en français se trouvent en livres de poche, et qui écrit : “L’Inde est un pays difficile pour moi. Je n’y habite pas et ne saurais y habiter ; je ne puis cependant la rejeter ou y rester indifférent ; il m’est impossible d’y voyager en touriste. Je suis à la fois trop proche et trop loin” (L’Inde brisée. 10/18, 1989. p. 9)

Claude Hagège, L’homme de paroles. Contribution linguistique aux sciences humaines.

Fayard, Folio-essais.

Yves Lequin, sous la direction de, La Mosaïque France. Histoire des étrangers et de l’immigration en France, Larousse, 1988, 480 p.

Préface de Pierre Goubert ; contributions de

– Dominique Schnapper : sociologue,

– Georges Tapinos : démographe,

– Jean Gaudemet et Jean-Pierre Poly : juristes,

– Noel Colet, Maurice Garden, France Malino, Jean-Pierre Poussu et Pierre Riché : historiens.

Voir le compte-rendu de Jean-Pierre Rioux, dans son article “Le Nous et l’Autre” (Le Monde du 18 novembre 1988) : « Il suffit de comprendre d’entrée de jeu que notre cul-de-sac au couchant de l’Europe avait une vocation naturelle insolite dans sa géographie à accueillir la bousculade » des « peuplades venues des Orients lointains auxquelles les Celtes, au viième siècle, imprimèrent leur marque de fer qui fit “nos ancêtres les Gaulois” »

A voir

“Ganashatru”, un film de Satyajit Ray, tiré d’une pièce d’Ibsen. “...Satyajit Ray n’est pas seulement au carrefour de l’Orient et de l’Occident. Il est aussi aux avant-postes de l’imaginaire, seigneur des songes de l’avenir.” Article de Marie-Noëlle Tranchant, “Satyajit Ray, seigneur des songes” dans Le Figaro du 28 juin 1989.

“Manika, une vie plus tard”, un film réalisé par François Villiers (Grand Prix du public, hors festival, à Cannes). François Villiers raconte l’histoire d’une petite fille indienne réincarnée. La réincarnation fait l’objet de recherches scientifiques aux Etats-Unis et semble susciter de l’intérêt chez certains Occidentaux.

Ouvrages disponibles dans les librairies

Librairie Michèle Dhenneguin

Il s’agit essentiellement d’ouvrages anciens à prix très élevés. Certains d’entre aux peuvent peut-être encore se trouver à Pondichéry.

– Bader, Christine, La femme dans l’Inde antique. Etudes morales et littéraires. P. Benjamin Dupont. 1864

– Diagou (G), Le général de Lally d’après le journal d’Ananda Rangapillai, P., 1944.

– Publié par la Société de l’Histoire de l’Inde Française, L’Inde en 1758 avant l’arrivée du général Lally et après son arrivée jusqu’à la reddition de Pondichéry en 1760, son procès et sa mort.

– Guy (Camille), Les Colonies françaises, Notice sur les Etablissements français de l’Inde P., 1900.

– Hamont (T), Un essai d’empire français dans l’Inde du xviiième siècle, Dupleix d’après sa correspondance inédite P., 1881

– Huillet (D.), Hygiène des blancs, des mixtes et des indiens à pondichéry. Pondichéry, 1867

– Journu-Auber, Rapport et projet de Décret, faits à l’Assemblée Nationale, au nom du comité des colonies, sur la pétition du Sieur Deflimanville, exilé de Pondichéry, sans jugement légal, réclamant son renvoi dans cette colonie avec des indemnités P., s.d.

– Jouveau-Dubreuil (G.), Dupleix ou l’Inde conquise P., s.d. Publié à l’occasion du bicentenaire du débarquement de Dupleix à Pondichéry.

– Labernadie (M.V.), Le vieux Pondichéry, 1673-1815, Histoire d’une ville coloniale française. Pondichéry, 1936

– Laouënan (Mgr.), Lettre sur l’Inde P., 1893

– Lally-Tollendal (M. le Comte), Mémoire de... ou seconde lettre à ses commettans. P., 1790.

Suivi de pièces justificatives.

Questions, motions faites à l’assemblée générale des trois ordres du bailliage de Dourdan et à la chambre de la noblesse. Projet de déclaration des droits de M. de Lafayette. Le renvoi de M. Necker. Discours de Lally Tollendal etc...

– Martin (François), Mémoires de François Martin, fondateur de Pondichéry (1665-1696). P., 1931-1932.

– Martineau (A.), Bussy et l’Inde française. 1720-1785. P., 1935.

– Narayanampoulle, Histoire détaillée des rois du Carnatic, traduit du tamoul et annoté par Gnanou Diagou, Pondichéry, Imprimerie moderne, 1939.

– Nazelle (Marquis de), Dupleix et la défense de Pondichéry (1748), d’après des documents inédits et les archives de la famille de Dupleix. P., 1908.

– Sachot (O.), La France et l’Empire des Indes. Les fondateurs de la domination française dans la péninsule indienne. P., 1887

– Saint-Hubert-Theroulde (H), Voyage dans l’Inde en 1838, 39 et 40. P., 1843

– Sunderland (J.T.), L’Inde enchainée (India in Bondage). P., 1931.

– Tailleur (Georges), Chandernagor, ou le lit de Dupleix. Fontignen, 1979.

– Taylor (D.), De Lanka à Pondichéry, P., 1931.

– Weber, Albert, Histoire de la littérature indienne. Cours professé à l’Université de Berlin, traduit de l’allemand par Alfred Sadous. P., A. Durand, 1859.

Librairie de l’Inde

Nous demanderons à M. Gauthier de nous dresser une liste d’ouvrages qui pourraient nous intéresser. La Librairie de l’Inde publie un bulletin hebdomadaire gratuit rassemblant toutes les informations qui ont trait à l’Inde.