Blue Flower

 (Lettre du CIDIF n° 32-33 -octobre 2005-  page 51)

 

Une autre grande thèse a été soutenue à Aix-en-Provence, le 19 mai 2005 :

 

Hubert GERBEAU, L’Esclavage et son ombre. L’île Bourbon aux XIXe et XXe siècles.

Thèse pour le doctorat d’État, présentée sous la direction de
Monsieur le Professeur Gérard Chastagnaret, Université de Provence, Aix-Marseille I,     
soutenue le 19 mai 2005

Jury :

Ø  Gérard Chastagnaret, Université de Provence, Aix-Marseille I, directeur de la thèse ;

Ø  Jacques Weber, Université de Nantes, rapporteur

Ø  Colette Dubois, Université de Provence, Université d’Aix-Marseille I, rapporteur ;

Ø  Claude Wanquet, Université de la Réunion ;

Ø  Jean Benoist, Université Paul Cézanne (Aix-Marseille III), président du jury ;

 

La thèse d’Etat d’Hubert Gerbeau est un autre monument d’environ 1200 pages, qui devrait faire prochainement l’objet d’une publication. Elle concerne la Réunion et non pas l’Inde. C’est la raison pour laquelle nous n’en livrons pas une présentation détaillée. Quelques dizaines de pages concernent toutefois les coolies indiens, dont l’introduction a commencé en 1829 pour connaître un développement considérable de 1848 à 1882.

A l’issue de la soutenance, un volume de Mélanges, dont j’ai assuré la direction, a été offert à Hubert Gerbeau, qui a pris sa retraite au terme d’une très riche carrière. On y trouve quelques contributions sur l’Inde :

Le Monde créole. Peuplement, sociétés, condition humaine, XVIIe-XXe siècles, Les Indes savantes, Paris, 2005, 528 pages