Blue Flower

Au coeur d’un scandale sexuel, un politicien indien est contraint de démissionner

 


L'Andhra Pradesh est la bête noire du parti du Congrès ces temps-ci. Après que plusieurs de ces députés en faveur d'un Telangana indépendant ont menacé de démissionner, la semaine dernière, un des vétérans du parti et gouverneur de cet Etat du sud fait la une des médias depuis samedi, accusé d'être au coeur d'une scandal sexuel.

Narayan Dutt Tiwari, un ancien révolutionnaire de 84 ans, a été contraint de démissioner, le weekend dernier après qu'une chaîne locale a diffusé une vidéo le montrant dans une position compromettante avec trois jeunes femmes, dans la résidence officielle du gouverneur.

Après avoir nié en bloc les accusations contre lui, l'octogénaire a finalement donné sa démission, officiellement pour des "raisons de santé".

La vidéo est le résultat d'une opération-piège en caméra cachée, organisée par une femme cherchant à se venger de Narayan Tiwari. Selon elle, ce dernier lui avait promis une concession minière en échange de "femmes" mais n'aurait pas tenu parole. Elle aurait alors fait part de ce pacte avec le gouverneur à une chaîne de télévision locale, avec laquelle elle aurait ensuite organisé l'opération piège.

Selon le rédacteur en chef de la chaîne interrogé par l'Indian Express, les trois femmes étaient au courant de l'opération et ont été transféré en lieu sûr.

Le Premier ministre indien Manmohan Singh et la présidente du parti du Congrès Sonia Gandhi ont ont déclaré être "très en colère et contrariés" par le scandale, d'après le quotidien.

 

Aujourd'hui l'Inde,  le 28 décembre 2009.