Blue Flower

"Terror in Mumbai": un documentaire saisissant sur les attentats de Bombay

le 17/11/2009 à 11h31  par Antoine Guinard avec AFP


La chaîne de télévision américaine HBO présentera jeudi un documentaire saisissant sur les attentats de Bombay, montrant, images et conversations à l'appui, l'évolution du commando qui a fait 166 morts et plus de 300 blessés il y a un an.

 

 
 

 

 

La chaîne CNN a diffusé dimanche des extraits de Terror in Mumbai, qui montre des images prises par les caméras de surveillance à l'intérieur des hôtels attaqués par dix islamistes au coeur de la capitale économique indienne du 26 au 29 novembre 2008.

Réalisé par le Britannique Dan Reed et commenté par le journaliste Fareed Zakaria, lui-même originaire de Bombay,  ce documentaire montre ainsi ces hommes jeunes, armes à la main, en train de déambuler seuls dans des couloirs déserts. La bande son est ponctuée par les conversations téléphoniques enregistrées par la police entre les membres du commando et leur "cerveau", qui leur donne des ordres du Pakistan.

Lors d'une conversation insoutenable, ce dernier ordonne notamment à l'un d'entre eux d'exécuter deux otages qui se trouvent apparemment à l'intérieur d'une chambre d'hôtel filmée de l'extérieur et de nuit. "Assieds-les et tire leur dans la nuque", lance le donneur d'ordre, précisant qu'il reste en ligne en attendant la suite. On entend une rafale d'arme automatique, après quoi le tireur rapporte que les otages ont été exécutés.

Une autre séquence du film montre un des assaillants s'émerveiller devant les écrans d'ordinateur de 30 pouces  et les chambres luxueuses de l'hôtel Taj Mahal, avant d'être rappelé par son chef à sa mission meutrière.

Le documentaire montre aussi le Pakistanais Mohammed Ajmal Kasab, le seul survivant du commando, en train d'être interrogé par les enquêteurs sur son lit d'hôpital après la fin des attentats qui ont fait 166 morts en trois jours.

En gémissant, ce garçon de 21 ans, actuellement en procès, raconte comment il a été convaincu de se joindre au commando en échange d'argent, pour permettre à sa famille d'être à l'aise. "Ils ont dit que mes frères et soeurs pourraient se marier", déclare-t-il, un cathéter dans le cou, avant de préciser que son père vend des yaourts dans la rue.

Le procès de Mohammed Ajmal Kasab, qui a débuté en avril à Bombay, devrait bientôt toucher à sa fin, selon le quotidien Hindustan Times. Plus de 30 témoins oculaires ont identifié le jeune Pakistanais dont la photo, kalashnikov au poing et sac au dos, prise par les caméras de surveillance lors des attentats, a fait le tour du monde.

"Ce qui distingue Terror in Mumbai de tous les autres films sur le terrorisme, ce sont les circonstances extraordinaires qui ont rendu possible d'entendre les conversations [des membres du commando terroriste] durant chaque moment du carnage", écrit la chroniqueuse Dorothy Rabinowitz dans le Wall Street Journal. Elle évoque notamment "l'intimité glaciale de l'image des jeunes tueurs accomplissant leur besogne, encouragés par la voix satinée du donneur d'ordre, leur assurant qu'ils se ‘rapprochaient du paradis'".

Ces "circonstances extraordinaires" sont dues en grandes partie à la chance. Les services secrets indiens avaient en effet gardé la trace d'une trentaine de cartes SIM qu'ils soupçonnaient d'être tombées entre les mains de terroristes. Fruit du hasard, trois d'entre elles avaient été utilisées lors des attentats du 26 novembre, permettant aux services secrets d'écouter en temps réel les conversations téléphoniques des membres du commando.

Avant ce nouveau documentaire sur les attentats de Bombay, Dan Reed avait déjà réalisé en 2003 le documentaire Terror in Moscow sur la tragique prise d'otage du théâtre de Moscou par des séparatistes tchétchènes en octobre 2002. Terror in Mumbai sera diffusé jeudi soir sur la chaîne américaine câblée HBO.

 

 Antoine Guinard avec AFP, in Aujourd'hui l'Inde, le 17 novembre 2009.