Blue Flower

L’Inde achète 200 tonnes d’or au FMI

 

Le Fonds Monétaire International a donné lundi un départ tonitruant à une vente de plus de 400 tonnes d'or prévue sur plusieurs années, l'Inde achetant la moitié de ce total à un prix proche du record historique pour le métal précieux.

 

 

La banque centrale indienne a acquis par tranches quotidiennes, entre le 19 et le 30 octobre, et aux cours du marché, 200 tonnes pour un montant avoisinant les 6,7 milliards de dollars, a annoncé mardi le Fonds Monétaire International (FMI) dans un communiqué.

Pour le FMI, une telle demande est une aubaine. Un de ses hauts responsables a indiqué lors d'une conférence téléphonique que le cours moyen de vente devrait se situer autour des 1.045 dollars l'once, non loin du record historique de 1.070,80 dollars établi le 13 octobre.

En avril 2008, quand les Etats membres du FMI lui ont demandé de se lancer dans la vente d'un huitième de ses 3.217 tonnes d'or, le Fonds tablait sur un prix de vente de 850 dollars l'once. "A l'évidence c'est un bon prix par rapport à l'estimation d'origine (...) Nous avons toujours une autre moitié à vendre, j'espère que nous resterons aussi chanceux", a commenté ce responsable.

Pour l'Inde, le montant est considérable. Il représente plus de deux tiers des 9,8 milliards de dollars d'or que la banque centrale indienne affirmait détenir fin juin. Et au niveau du marché, cette transaction pèse à elle seule la moitié des 400 tonnes que les banques centrales du monde entier et le FMI se sont engagées à vendre chaque année.

La plus haute instance de décision du Fonds, son conseil d'administration, avait donné son feu vert en septembre à la vente d'un huitième des 3.217 tonnes d'or détenues par le FMI.

L'idée de cette vente était de diversifier les ressources du Fonds, qu'il tire surtout de son activité de prêt aux pays. Le bénéfice doit être investi dans des actifs financiers sûrs, principalement des emprunts d'Etat, ce qui lui rapportera des revenus réguliers.

"Cette transaction est une étape importante en vue de parvenir aux objectifs du programme de vente d'or encadrées du FMI, qui sont de contribuer à asseoir les finances du Fonds sur une base solide à long terme et de nous permettre d'accroître des prêts concessionnels aux pays pauvres tout à fait nécessaires", a commenté le directeur général du FMI, Dominique Strauss-Kahn.

En juillet, le FMI avait annoncé qu'il porterait ses prêts aux pays pauvres à 17 milliards de dollars d'ici à 2014, dont 8 milliards dans les deux années à venir, contre un milliard de dollars par an en moyenne entre 2006 et 2008 et trois milliards de dollars au premier semestre 2009. Il avait également décidé d'annuler jusqu'à fin 2011 le paiement des intérêts dus par ces pays.

Le FMI s'est refusé à dire s'il discutait avec d'autres acheteurs d'or à ce stade.

 

Hugues Honore (AFP), in Aujourd'hui l'Inde, e 3 novembre 2009