Blue Flower

New Delhi inaugure son premier sous-marin nucléaire "made in India"


L'Inde a innauguré hier son premier sous-marin nucléaire, devenant ainsi le sixième pays à construitre son propre sous-marin nucléaire. Une avancée qualifiée "d'historique" par le Premier ministre Manmohan Singh.

 


L'Arihant a été inauguré dimanche en Andhra Pradesh (sud)
 
 
La cérémonie s'est déroulée en grande pompe, dimanche, dans la localité méridionale de Visakhapatnam, dans l'Etat d'Andra Pradesh. Propulsé par un réacteur de 85 mégawatts et pouvant atteindre 44 km/heure sous l'eau, l'"Arihant" (destructeur d'ennemis), inauguré hier, a fait entrer le géant d'Asie du Sud dans le club fermé des pays ayant construit leurs propres sous-marins nucléaires (Chine, France, Etats-Unis, Grand-Bretagne, Russie).
 

"Nous n'avons aucune visée agressive et nous ne cherchons à menacer personne", a déclaré M. Singh cité par l'agence Press Trust of India (PTI). "C'est un moment historique dans le cadre de notre Défense nationale", a-t-il dit. Le sous-marin indien permet désormais à New Delhi de lancer par la mer sa "seconde frappe" nucléaire, la politique indienne concernant l'arme nucléaire étant de ne s'en servir qu'en réprésaille d'une attaque ennemie.

Le submersible de 6.000 tonnes doit subir deux ans d'essais dans le golfe du Bengale avant d'être admis au service actif, selon PTI. L'Inde louait jusqu'ici des sous-marins nucléaires russes.

Par ailleurs, dans le cadre de la modernisation de sa Marine, l'Inde a signé en 2005 un accord pour l'achat de six sous-marins franco-espagnols Scorpène à propulsion classique, accompagné de la vente de missiles, pour un montant de 2,4 milliards d'euros.

L'inauguration de "l'Arihant" coïncide également avec le 10e anniversaire d'une mini-guerre avec le Pakistan sur la Ligne de Contrôle (LoC) dans les hautes montagnes de Kargil, dans le Cachemire indien. Plus de 1.100 soldats indiens et pakistanais avaient péri dans ces affrontements provoqués au printemps 1999 par la décision du chef de l'armée du Pakistan d'aider des militants islamistes cachemiris pakistanais à passer au Cachemire indien en franchissant la LoC.

L'Inde a mené des essais nucléaires en mai 1998. Le Pakistan a répliqué quelques années plus tard en testant ses propres engins. En octobre 2005, les deux pays ont formalisé un accord de notification préalable des essais de missiles nucléaires.

AFP, in Aujourd'hui l'Inde, le 27 juillet 2009