Blue Flower

Les guides touristiques le répètent : prendre le train en Inde est une expérience unique. Mais cela peut vite devenir un véritable casse-tête. Voici quelques pistes pour vous mettre sur les rails en toute sérénité.

 

Pour planifier votre trajet, procurez-vous Train at a Glance dans une gare ou chez un vendeur de journaux. Vendu 30 roupies (50 centimes d'euros), ce magazine répertorie les trains circulant en Inde, leurs numéros, les arrêts et les horaires. Ces informations sont également disponibles sur ce site.

Vous pouvez réserver en ligne sur ce même site mais avec une carte bleue indienne seulement. Pour payer en liquide, rendez-vous dans la gare la plus proche. Préférez les petites gares de quartiers comme celles de Lajpat Nagar, Jangpura ou Okhla, moins fréquentées que la gare principale de New Delhi.

Remplissez un formulaire en indiquant la date et le numéro du train. Une file plus rapide est souvent réservée aux femmes, aux personnes âgées et aux handicapés.

Se posera alors la question de la classe. Les trains indiens sont strictement hiérarchisés. La plus basse classe, la "2nde class", est un simple compartiment, la plupart du temps bondé.

Dans la "sleeper class", trois couchettes sont superposées des deux côtés d'un compartiment ventilé. Le voyage y est confortable si vous avez un lit réservé.

Dans les compartiments climatisés ("3AC", "2AC" ou "1AC"), les draps, couvertures et oreillers sont fournis. La 3AC est agencée sur le même modèle que la "sleeper class". Dans la "2AC", deux couchettes, avec rideaux, sont superposées. En "1AC", la classe la plus luxueuse, il y a une seule couchette dans des compartiments pouvant se fermer à clé.

Pour un trajet Delhi-Mumbai, un voyageur en "sleeper class" déboursera environ 450 roupies (7 euros), tandis qu'un ticket en "1AC" coûtera plus de 3000 roupies (47 euros).

Les Shatabdi Express et les Rajdhani Express sont des trains plus rapides et plus confortables. Les Shatabdi ne circulent que la journée. Les Rajdhani assurent des liaisons entre les principales villes indiennes. Ces trains sont plus chers, mais les repas et les boissons sont compris. Un Delhi-Mumbai en Radjhani coûte au moins 1500 roupies (23 euros) en "3AC".

Vous êtes en "waiting list" (liste d'attente) ? Tentez votre chance et achetez votre billet : si vous êtes parmi les premiers numéros, vous obtiendrez peut-être une place le jour du départ, à la gare. Sinon, faites-vous rembourser le billet ou présentez-vous au contrôleur, soyez aimable et patient : au mieux vous aurez un lit ou une demi couchette à partager avec quelqu'un, au pire, vous dormirez entre deux wagons, sur un carton…

Autre solution : avoir recours au quota touriste. Sur 60% des lignes, des places sont réservées pour les étrangers. Elles s'obtiennent dans des bureaux spécialisés, dans les principales villes indiennes (à l'International Tourist Bureau à la gare de New Delhi, par exemple), sur présentation de votre visa de tourisme ou de travail. Le prix est le même, mais ces places sont payables en roupies, dollars, euros ou livres sterling.

Enfin, vous pouvez toujours passer par une agence de voyage, en demandant bien le montant de leur commission. Mais acheter soi-même ses billets de train à la gare fait également partie du voyage et de l'inoubliable expérience des trains indiens !

 

Hélène Agelou et Mani Singh, Aujourd’hui l’Inde, le 18  décembre 2008.