Blue Flower

REUTERS | 16.04.2009 | 16:33

NEW DELHI (Reuters) - Le ministère de la Défense indien déclare que le Rafale de Dassault Aviation n'a pas été retenu pour un appel d'offres de 10 milliards de dollars portant sur la fourniture de 126 avions de combat.

"Rafale n'a pas rempli les conditions habituelles", a dit un porte-parole à Reuters.

Il a précisé que Boeing, Lockheed Martin, le russe MiG-35, le suédois KAS-39 Gripen de Saab et l'Eurofighter Typhoon, consortium réunissant EADS, BAE Systems et Finmeccanica, restaient en lice.

Tous les constructeurs avaient déposé une offre l'an dernier pour ce contrat, l'un des plus gros actuellement sur le marché.

L'avion de combat du constructeur aéronautique français n'a toujours pas trouvé preneur à l'étranger.

A Paris, un porte-parole de Dassault Aviation n'avait aucun commentaire à faire dans l'immédiat.

L'Inde va bientôt entamer la phase d'essai des appareils, New Delhi voulant remplacer sa flotte vieillissante qui lui avait été fournie par l'ex-URSS.

Des responsables de la Défense ont dit que cette phase pourrait commencer dès la fin du mois de mai et qu'elle se déroulerait sur un an.

"Ce sera un long processus et nous vérifierons plusieurs choses, y compris les capacités des avions dans des scénarios de combat" a poursuivi le porte-parole.

L'Inde prévoit de consacrer plus de 30 milliards de dollars sur les cinq prochaines années à la modernisation de son matériel de guerre, datant pour l'essentiel de l'époque soviétique.

Bappa Majumdar, version française Benoit Van Overstraeten , Le Nouvel Observateur