Blue Flower

L'Inde exige à son tour l'accès aux données chiffrées des BlackBerry


 
      
 
Des BlackBerry dans un magasin de Toronto.
REUTERS/MARK BLINCH - Des BlackBerry dans un magasin de Toronto.
 


RIM avait cédé ce week-end aux demandes de l'Arabie saoudite, qui réclamait l'accès aux messages et avait brièvement bloqué les services des téléphones, vendredi. Le système de chiffrement unique utilisé par les BlackBerry, qui font transiter les messages par des serveurs aux Etats-Unis, rendent quasiment impossible la surveillance des courriels et SMS envoyés via ces terminaux.

Officiellement pour des raisons de sécurité, l'Arabie saoudite a obtenu que RIM installe un serveur sur son territoire – lui donnant accès au contenu des messages sur réquisition judiciaire – et lui donne les codes utilisateurs des terminaux vendus dans le pays, ce qui permettra aux autorités de surveiller aussi les messageries instantanées.

L'Inde réclame également de pouvoir surveiller les messageries des BlackBerry. Depuis les attentats de Mumbai en 2008, durant lesquels les terrroristes avaient utilisé des téléphones de RIM pour communiquer sans être repérés, les forces de sécurité indiennes jugent que le BlackBerry peut constituer une menace pour la sécurité du pays.

LEMONDE.FR avec AFP; le 13 août 2010.