Imprimer
Catégorie : Actualité du C.I.D.I.F

 

 

Le chef de l’armée de l’air indienne, le maréchal en chef de l’Air RKS Bhadauria, a lancé un avertissement sévère à la Chine au milieu de la situation instable dans tout LAC aux frontières nord. Le chef de l’air a déclaré: “Si la Chine devient agressive, l’Inde deviendra également agressive”. Le maréchal en chef de l’Air a parlé aux médias du point culminant de l’exercice Desert Knight 21 entre l’armée de l’air indienne et l’armée de l’air et de l’espace française à Jodhpur.

CAS Bhadauria a également déclaré que l’exercice conjoint entre l’Inde et la France avait porté les capacités aériennes bilatérales à un nouveau niveau, c’est la première fois que l’Inde et la France mènent conjointement des jeux de guerre complexes avec des avions Rafale. Le chef de l’air a également déclaré que trois autres Rafael Jets arriveraient en Inde avant la fin du mois, portant à 11 le nombre total de flèches dorées en Inde.

L’armée de l’air indienne et l’armée de l’air et de l’espace français (Armée de l’air et de l’espace) ont mené un exercice aérien bilatéral, Ex Desert Knight-21 à Jodhpur Air Force Station du 20 au 24 janvier 2021. Les exercices aériens complexes se sont terminés samedi, tandis que l’intronisation des avions aura lieu le 24.

La partie française a participé avec Rafale, Airbus A-330 Multi-Role Tanker Transport (MRTT), A-400M avion de transport tactique et environ 175 personnes. Les avions de l’armée de l’air indienne qui ont participé à l’exercice comprenaient des avions Mirage 2000, Su-30 MKI, Rafale, IL-78 de ravitaillement en vol, AWACS et AEW & C.

L’exercice marque une étape importante dans la série d’affrontements entre les deux forces aériennes. Dans le cadre de la coopération de défense indo-française, l’armée de l’air indienne et l’armée de l’air et de l’espace française ont organisé six éditions d’exercices aériens appelés “ Garuda ”, la dernière en 2019 à la base aérienne de Mont-de. Marsan, France. En tant que mesures destinées à promouvoir la coopération existante, les deux forces ont utilisé avec profit les opportunités disponibles pour mener des «exercices de saut». Le déploiement de l’armée de l’air et de l’espace française lors de son transport en Australie pour l’Ex Pitchblack en 2018 a été organisé par l’IAF aux stations de l’armée de l’air d’Agra et de Gwalior pour exercer les avions et chasseurs MRTT. Actuellement, le détachement français de l’Ex Desert Knight-21 est déployé en Asie dans le cadre de son «déploiement Skyros» et transportera des forces vers la base aérienne de Jodhpur.

L’exercice était unique en ce qu’il comprenait le déploiement d’avions Rafale des deux côtés et témoigne de l’interaction croissante entre les deux principales forces aériennes. Lorsque les deux détachements ont commencé leur échange aérien à partir du 20 janvier, ils ont mis en pratique l’expérience opérationnelle acquise sur le terrain et le spectre et se sont efforcés d’échanger des idées et des meilleures pratiques pour améliorer l’interopérabilité.

L’ambassadeur de France, Emmanuel Lenain, a déclaré à l’occasion qu’il s’agissait d’un exercice incroyable, car les guerriers aériens indiens et français ont démontré d’immenses capacités en très peu de temps. Les pilotes français ont félicité les aviateurs indiens du Rafale Jet pour s’être entraînés et se familiariser avec les flèches dorées en un rien de temps. Le chevalier du désert était non seulement une occasion d’améliorer les capacités militaires, mais aussi une signature solide des relations diplomatiques croissantes de l’Inde.

Cosmo Sonic.com, le 23 janvier 2021