Blue Flower

64% de participation au vaccin après 2 jours, le gouvernement s'attend à une augmentation de la fréquentation

 

NEW DELHI: Environ 64% des 3,16375 bénéficiaires prévus ont été vaccinés les deux premiers jours de la campagne de vaccination contre Covid-19 qui a été déployée samedi, les données préliminaires des États, sous réserve de nouvelles corrections, compilées par le Centre jusqu'à dimanche dans la soirée a montré que quatre États - Tamil Nadu, Punjab, Tripura et Pondichéry - ont enregistré un faible taux de participation des bénéficiaires de l'ordre de 22 à 34%, tandis que d'autres États ont signalé une participation de plus de 50% de ceux qui devaient être vaccinés les 16 et 17 janvier. Assam, Delhi et J&K ont signalé une fréquentation de 54%. TOI a exclusivement examiné les données.
Les experts ont déclaré que les chiffres augmenteraient progressivement, comme cela est courant dans tout programme de santé publique, en particulier à l'échelle des vaccinations anti-Covid.

Le nombre pour l'ensemble de l'Inde a totalisé 2 03 800 bénéficiaires. Les données officiellement partagées par le ministère de la Santé dimanche montrent que 2 24 301 bénéficiaires ont été vaccinés au cours des deux premiers jours. Si ce nombre est replacé dans le contexte de 3,16 lakh de bénéficiaires prévus, la couverture atteint près de 71%. Les données par état auxquelles TOI a accédé ne reflètent pas entièrement ces chiffres, bien que le pourcentage de fréquentation corresponde.


"L'Inde a enregistré le plus grand nombre de vaccinations au premier jour au monde - plus élevé que les États-Unis, le Royaume-Uni et la France au premier jour", a déclaré le secrétaire à la Santé Manohar Agnani.
Les données sont provisoires car l'inoculation était en cours dans de nombreux sites de session jusqu'à tard dans la soirée et certains sites téléchargeaient également les détails des bénéficiaires manuellement, ont déclaré des responsables. Ils ont déclaré que certains bénéficiaires se sont présentés tard samedi, peut-être après que les premiers bénéficiaires aient signalé quelques effets néfastes.

«Le premier jour de la campagne de vaccination a été bien organisé et riche en événements. Maintenant, je prévois deux défis: premièrement, l'hésitation et la peur qui existent encore chez de nombreuses personnes et deuxièmement, les difficultés logistiques qui peuvent être rencontrées une fois que les nombres de vaccinations sont multipliés par cinq à 20 par rapport aux nombres de samedi, ce qui ne faisait qu'augmenter. à 100 par jour », a déclaré le Dr AS Soin, président du Medanta Liver Institute.

«Les gens n'étaient pas bien préparés et il y a des appréhensions, ils prendront donc du temps pour gagner en confiance avant de se faire vacciner. Cela nécessite une communication positive intense et une acceptation universelle du vaccin par les agents de santé afin que le grand public soit prêt », a déclaré le Dr Suneela Garg, professeur directeur au département de médecine communautaire du Maulana Azad Medical College .

Parmi les États les plus performants, il y avait de petits États comme les îles Andaman et Nicobar et l'Arunachal Pradesh avec moins de 10% d'absents, tandis que Telangana , Sikkim, Ladakh, Odisha, Lakshadweep et Haryana ont livré des injections à plus de 80% des bénéficiaires enregistrés.
L'Uttar Pradesh a vacciné le plus grand nombre de bénéficiaires avec 22 644, suivi de l'Andhra Pradesh, du Maharashtra et du Bihar. Alors que UP enregistrait 71% de participation, les trois autres se situaient entre 60 et 65%.

Dimanche, 17 072 bénéficiaires ont été vaccinés lors de 553 séances dans six États, a indiqué le ministère de la Santé. Les six États étaient l'Andhra Pradesh, l'Arunachal Pradesh, le Karnataka, le Kerala, le Manipur et le Tamil Nadu.
Le gouvernement a déclaré que les États avaient été invités à planifier des séances de vaccination contre Covid-19 quatre jours par semaine pour minimiser les perturbations des services de santé de routine.

Le gouvernement prévoit de vacciner initialement 3 crores de travailleurs de la santé et de première ligne, puis de passer à 27 crores de groupes de population «prioritaires», y compris ceux de plus de 50 ans et ceux plus jeunes mais présentant de graves comorbidités.

 

TNN, Times of India.com le 18 janvier 2021