Blue Flower

 

Photo AFP

 

L’Inde va organiser un test de «connaissances sur la vache», à l’échelle nationale, dans le cadre d’une nouvelle campagne du gouvernement nationaliste hindou pour promouvoir et protéger cet animal sacré dans le pays, ont annoncé les autorités mercredi.

Le test visant à «aiguiser la curiosité» à l’égard de la vache se déroulera en ligne le 25 février. Il permettra d’évaluer les connaissances sur l’espèce bovine, mais aussi de «sensibiliser et éduquer» le public, selon l’agence de protection des vaches (RKA) créée par l’administration du Premier ministre Narendra Modi.

La participation au test, volontaire et gratuite, se fera en ligne sur le site de la RKA qui a appelé au soutien de tous les Etats du pays pour ce gigantesque événement. Le jour du test, il s’agira de répondre en une heure à cent questions à choix multiples, formulées en hindi, en anglais ainsi qu’en 12 langues régionales. Le test sera ouvert aux enfants et aux adultes y compris étrangers, a précisé Vallabhbhai Kathiria, chef de la RKA.

Chaque participant recevra un diplôme, et les meilleurs empocheront en outre des récompenses, selon le ministère de la Pêche, de l’Élevageage et de l’Industrie laitière.

Un sujet délicat

Au sein de l’écrasante majorité hindoue du pays, nombreux sont ceux qui sacralisent la vache mais l’animal est devenu, sous l’ère Modi, un sujet d’une sensibilité accrue. Son gouvernement a fait de la vache une priorité absolue et a investi des millions de dollars dans des programmes de protection et d’études.

L’abattage des vaches et la consommation de viande bovine sont désormais illégaux dans de nombreuses régions de ce pays culturellement diversifié et officiellement laïque, et le nombre des condamnations a augmenté. Les groupes d’autodéfense hindous ont multiplié les attaques contre les musulmans et les hindous de basse caste qui traditionnellement mangeaient du bœuf.

Mardi, l’État du Karnataka, dans le sud du pays, a modifié sa loi sur la protection des vaches et donné à la police des pouvoirs supplémentaires l’autorisant à fouiller et arrêter, sans mandat, tout individu soupçonné d’abattre des vaches. Le gouvernement de l’État, contrôlé par le parti Bharatiya Janata (BJP) de M. Modi, a porté les peines de prison à sept ans et les amendes à un million de roupies (13.700 dollars) pour les contrevenants.

Metro Time.be (Belgique), le 7 janvier 2021