Blue Flower

 

 

Cette année encore, ce sont les deux-roues ne dépassant pas les 40 km/h et équipés de batteries au plomb qui ont dominé le marché intérieur indien des véhicules électriques.

Selon un rapport de l’IESA (Indian Energy Storage Alliance) sur « Le marché des véhicules électriques en Inde 2020-2027 », et dont les grandes lignes ont été révélées par The Economic Times, 380.000 véhicules électriques ont été vendus sur la période 2019-2020.

Les projections à 2027 laissent envisager une explosion du marché avec plus de 6,3 millions de véhicules électriques achetés annuellement.

Si les deux-roues devraient continuer à dominer le marché, avec un fort développement des modèles à grande vitesse, d’autres catégories de véhicules branchés connaîtraient une importante progression. Ainsi les bus pour lesquels des subventions nationales sont envisagées, mais aussi les pousse-pousse électriques déjà en plein boum à Raipur, Indore ou Bhopal.

En outre, de nombreux gouvernements des Etats indiens souhaitent convertir les parcs de voitures particulières. Il leur faut cependant encore le plus souvent trouver des solutions pour permettre aux ménages d’accéder à des solutions de financement supportables.

La révolution indienne des véhicules électriques passera aussi par les batteries. Les accumulateurs au plomb, encore très utilisés sur les deux-roues, devraient disparaître dans les 5 ans au bénéfice des packs lithium.

En 2020, le marché des batteries de véhicules électriques s’élevait à 5,4 GWh. Il passerait à 50 GWh en 2027, dont 40 GWh pour le lithium. Le poids financier glisserait alors de 580 millions de dollars américains (475 millions d’euros) à 14,9 milliards (12,2 milliards).

Philippe  Schwoerer, Automobile Propre.com  le 24 décembre 2020