Blue Flower

 

L'empire du Milieu aurait érigé un village et un dépôt d'approvisionnement le long d'une frontière contestée avec l'Inde et le Bhoutan, selon CNN.

Quelques mois après un impressionnant accrochage militaire avec l'Inde, la Chine semble à nouveau bouger ses pions dans l'Himalaya. Des images satellites prises par une entreprise américaine le 28 octobre 2020 tendent en effet à montrer que l'empire du Milieu a construit un large bunker le long d'une frontière contestée avec l'Inde et le Bhoutan, comme le rapportent nos confrères de CNN, mardi 24 novembre.

« Il y a clairement eu une activité de construction importante cette année » dans la région de Doklam, précise la société Maxar Technologies, à l'origine de ces clichés. Ces derniers font notamment état d'un village nouvellement érigé côté bhoutanais ainsi que d'un dépôt d'approvisionnement côté chinois.

Le général Vetsop Namgyel, ambassadeur du Bhoutan en Inde, a aussitôt contesté toute présence d'un « village chinois à l'intérieur du Bhoutan ». Des experts chinois ont également démenti les affirmations de Maxar Technologies. La région de Doklam, une fine bande terre bordant les trois pays, est revendiqué à la fois par la Chine et le Bhoutan. Elle revêt également une importance stratégique pour l'Inde, car elle se situe à proximité du corridor de Siliguri, une artère vitale entre New Delhi et les huit États du nord-est du pays.

 

Querelles en série

Il ne s'agit pas de la première dispute frontalière entre ces trois acteurs. En 2017, le Bhoutan avait ainsi accusé la Chine d'avoir construit une route à l'intérieur de son territoire, en « violation directe » des obligations d'un traité signé entre les deux pays. La Chine, qui n'entretient pas de relations avec son voisin, avait rétorqué que cette région faisant partie intégrante de son territoire.

Plus tôt cette année, l'Inde et la Chine ont croisé le fer dans l'Himalaya, le long d'une autre frontière contestée. Cet affrontement, qui a fait une vingtaine de morts, est le pire survenu entre les deux pays depuis 1962. Alors que les deux pays ont finalement accepté le principe d'une désescalade, les images satellites de Maxar Technologies semblent montrer que la Chine continue de consolider sa position le long de l'Himalaya.

Le Point.fr le 25 novembre 2020.