Blue Flower

 

En Inde, une publicité retirée après un appel au boycottEn Inde, une grande marque de bijoux a dû retirer une publicité mettant en scène un couple mixte, hindou et musulman, suite à une campagne d’appel au boycott lancée sur les réseaux sociaux par les hindouistes.

Une femme hindoue, enceinte, arrive dans la maison de sa belle famille, musulmane. Cette dernière veut lui rendre hommage en organisant une célébration hindoue pour les jeunes mères, ce qui la touche beaucoup.

Cette publicité de la marque Tanishq dit vouloir célébrer l’harmonie entre les religions. Mais sur les réseaux, les hindouistes y dénoncent le fait qu’une femme hindoue soit mariée à un musulman, ce qu’ils voient comme une manière de convertir ces épouses. Le « Love Jihad », comme l’appellent ces radicaux.

Cette campagne aux tons islamophobes, menée sur Twitter pendant plusieurs jours, semble toutefois être née de manière suspecte, comme le révèle Devesh Kumar, journaliste et analyste de données : « Ce sont des comptes anonymes et non authentiques qui ont commencé. Des comptes récemment créés qui disparaîtront sûrement en deux semaines. C’est un système utilisé pour lancer des campagnes anonymes. Le message a ensuite été repris par les journalistes des médias hindouistes, et là dessus, le camp opposé a tenu à répondre et critiquer, ce qui a fait résonner le bruit autour de cette question. Si ces derniers n’avaient pas répondu, cette demande de boycott aurait certainement été ignorée au bout de quelques heures. » 

Des célébrités indiennes disent maintenant être déçues du retrait de la publicité. Selon elles, cela offre la victoire à ceux qui répandent des messages de haines entre hindous et musulmans. 

Sébastien Farcis, RFI.fr le 14 octobre 2020