Blue Flower

Développer le Football en Inde, le pari d'un mordu du ballon rond


 

C'est en 1996 qu'est née la Super Soccer Academy, un centre d'entrainement pour les jeunes footballeurs en herbe de New Delhi. A l'initiative du projet, Bill Adams, ancien entraîneur en Angleterre.

 

 

Des espoirs du football indien, à la Super Soccer Academy de New Delhi, il y en a. Aujourd'hui, six joueurs de l'équipe indienne sont passés par là, à l'instar de 16 membres de l'équipe de l'Etat d'Haryana. Des joueurs formés techniquement et tactiquement sous la supervision de Bill Adams, un ancien entraîneur anglais et auteur de plusieurs livres.
 
Quand je suis arrivé en Inde, j'avais décidé d'arrêter mon métier d'entraîneur. Mon fils allait à l'école ici, et je n'arrivais pas à croire ce que je voyais. Il n'avait pas vraiment de cours de sport, du coup j'ai commencé à l'entraîner ”, raconte Bill Adams.
 
Lorqu'il débarque en Inde en 1992, il débute les entraînements avec neuf garçons. Aujourd'hui, il en a plus de 800 par semaine sous sa responsabilité. A partir de cinq ans, les plus jeunes peuvent venir tâter le ballon. Séances d'entraînement, ateliers pratiques et séminaires pour les entraîneurs et professeurs d'école, ou encore camps de vacances, la Super Soccer Academy a plusieurs cordes à son arc. Son but ultime : transmettre la passion du Football aux plus jeunes.
 
Crampons, short et maillot revêtus, les joueurs répartis en plusieurs petites équipes se font des passes. Au milieu de tous ces garçons se cachent aussi quelques perles féminines. Anya, joueuse prometteuse, fait parti de ces 15% de filles qui osent aussi tacler.
 
Les enfants ont beaucoup changé en Inde depuis que je suis arrivé. Avant ils étaient beaucoup plus dans les jupons de leur mère. Quand il faisait mauvais temps, les parents ne les laissaient pas venir. Quand je leur demandais pourquoi, ils disaient que c'était parce qu'il faisait brumeux. Depuis 10 ans, au contraire, ils poussent leurs enfants à faire du sport ”, déclare Bill Adams.
 
Cette ferveur pour le football qui ne cesse de gagner du terrain en Inde, fait de nombreux adeptes. Pour s'inscrire à l'Academy, les jeunes doivent payer 125 roupies pour une session (été ou hiver) et 600 roupies de frais d'inscription. 15% des élèves y participent cependant gratuitement. “ Comme toutes les familles n'ont pas les moyens de payer des cours de football aux enfants, nous offrons des places gratuites pour les enfants des milieux défavorisés ”, explique l'entraîneur.
 
Mais la Super Soccer Academy, c'est plus que de simples entraînement. Promouvoir le football passera aussi par une émission de télévision sur ESPN à partir d'octobre: Super Soccer Star. Le principe est simple: une équipe d'entraîneurs parcourt l'Inde à la recherche des 20 meilleurs footballeurs, entre 13 et 16 ans.
 
Plusieurs casting sont organisés notamment à Calcutta, New  Delhi, Goa ou encore Mumbai. A la suite de ceux ci, les joueurs élus passeront trois semaines dans un camp d'entraînement avant que les quatre meilleurs soient sélectionnés”, explique Bill Adams.
 
Un vol pour l'Europe plus tard et les petits champions s'entraineront sur la pelouse du centre londonien du prestigieux Chelsea Football Club, champion d'Angleterre cette année. A la fin, le vainqueur remportera un prix de 10 000 dollars et des sessions d'entrainement avec l'équipe des juniors de Chelsea. De quoi faire tourner la tête des jeunes footeux indiens.
 

Stéphane Stag, Aujourd'hui l'Inde, le 22 juin 2010.