Blue Flower

 


 
Le régulateur européen a interdit pour six mois au moins les vols vers le Vieux continent de la compagnie aérienne Pakistan Int

©Pakistan International Airlines

©Pakistan International Airlines

 

 

 

 

 

 

 

Le régulateur européen a interdit pour six mois au moins les vols vers le Vieux continent de la compagnie aérienne Pakistan International Airlines, emmêlée dans un scandale de vraies-fausses licences de pilotes.

L’Agence européenne pour la sécurité aérienne (EASA) a annoncé pour ce 1er juillet 2020 l’interdiction totale et pour six mois des avions de la compagnie nationale pakistanaise dans son espace aérien. Pakistan International Airlines est au cœur d’un scandale de fausses licences de pilotage, révélé après un rapport intérimaire sur le crash de son vol PK8303 à l’aéroport de Karachi le 22 mai dernier.

Selon l’EASA qui cite le rapport du Parlement pakistanais, « plus de 260 des 860 pilotes licenciés dans le pays » auraient des licences frauduleuses. Et les 141 des 450 pilotes de PIA cloués au sol depuis ces révélations ne sont pas le seul problème : le Pakistan, en tant qu’État de l’exploitant, « n’est actuellement pas en mesure de certifier et de superviser ses exploitants et ses avions conformément aux normes internationales applicables », souligne l’EASA dans son communiqué.

Pakistan International Airlines, qui avait tenté de négocier un délai pour améliorer sa gestion des risques, a encore la possibilité de faire appel de la décision du régulateur européen.

Son « dernier » vol européen, opéré en Boeing 777-300ER, a quitté Birmingham la nuit dernière en direction d’Islamabad. Le réseau européen régulier de Pakistan International Airlines ne compte que sept autres destinations en Europe : Londres et Manchester, Paris, Milan, Barcelone, Copenhague et Oslo. Mais l’interdiction pourrait également affecter ses opérations vers le Canada en raison du survol de l’espace aérien européen.

Entre mars et novembre 2007, toute la flotte de PIA (sauf huit avions) avait été placée sur la liste noire de l’Union européenne.

François Duclos, Air-Journal.fr le 1er juillet 2020