Blue Flower

 L'Inde fait le choix du Tejas

 

 

Selon la presse indienne, New Dehli pourrait mettre fin à son appel d'offres pour 114 avions de combat et s'orienter vers une solution locale.

 

Avion de combat léger.

La presse indienne a rapporté un changement de cap majeur de la défense indienne dans le cadre de la modernisation de son parc d'avions de combat. Alors que New Dehli avait lancé un appel d'offres pour 114 appareils il y a maintenant plus de deux ans, l'Inde ferait finalement le choix du Tejas pour 83 appareils. Une annonce qui ne serait finalement que l'officialisation d'un choix fait d'ores et déjà en mars dernier par la DGA indienne, le defense acquisition council.

Ayant déjà acquis 40 Tejas, l'achat de 83 chasseurs Mk1 supplémentaires serait évalué à 6 Md$. Un choix permettant dès lors à l'Inde de soutenir son industrie tout en limitant les coûts d'acquisition, qui auraient été plus importants avec un avion de combat importé. Une décision qui s'inscrit par ailleurs dans un contexte économique particulier, alors que l'économie mondiale a été lourdement frappée par la crise du Coronavirus.

 

Industrie locale.

New Dehli, qui figure parmi les plus gros investisseurs de défense à l'échelle mondiale, se tourne donc vers son industrie pour équiper ses forces de Tejas Mk1. Alors que la version Mk2 devrait être opérationnelle en 2022, l'Inde n'exclut pas la possibilité d'acquérir à nouveau 201 appareils si cette nouvelle configuration répond à ses attentes. Le MK2 a d'ailleurs été renommé en 2019 « Medium Weight Fighter ».

 

Biplace.

Cependant le Mk2 correspond toujours à un chasseur monoplace, finalement une version améliorée du Mk1 disposant de radars et d'une motorisation plus performants. Or, initialement, dans son appel d'offres, l'Inde avait fait état d'un besoin de 110 avions de combat, dont 75% de la flotte devait se composer de monoplaces. 27 avions biplaces devraient ainsi être également acquis, une possibilité offerte par le Rafale B de Dassault Aviation, l'industriel ayant déjà réussi à vendre 36 appareils à l'Inde en 2016.

Mais tout n'est pas perdu pour Dassault Aviation, car de façon assez surprenante, le journal The Hindu révèle que le chef d'état-major de l'armée de l'air indienne (IAF) aurait annoncé le maintien de l'appel d'offres pour les 114 chasseurs, en parallèle de cette acquisition. Finalement l'acquisition des Tejas répondrait davantage à un besoin opérationnel urgent, l'Air Chief Marshal Bhadauria (chef d'état-major de l'IAF) rappelant par ailleurs que le Mk1 appartient à une « classe différente » de celle des chasseurs présentés dans le cadre de l'appel d'offres. Les offres soumises par les industriels seront également étudiées, toujours dans une perspective d'acquisition de 114 appareils semblerait-il.

Finalement, la situation semble restée encore un peu floue et les décideurs indécis quant à l'avenir de leur flotte de combat. Des divergences internes au gouvernement couplées à une politique du Make In India visant à attirer les investissements étrangers ne venant pas simplifier les choses. 

Justine Boquet, Air-Cosmos.com le 27 mai 2020