Blue Flower

 

 

Pour la première fois dans leurs relations bilatérales, la France a restitué des biens culturels au Pakistan le 2 juillet 2019. Saisi par les douanes françaises en 2006 et 2007, un trésor archéologique comprenant 445 statuettes, bustes, vases, jarres, urnes, bols, tasses, assiettes et coupes, la plupart provenant des cultures Nal (3100-2700 av. J.-C.) et Kulli (2600 et 1900 av. J.-C.) du Baloutchistan, ont été restitués à leur pays d'origine.

Ce retour a été rendu possible après une série de recherches et d'interceptions approfondies. Dans un premier temps, 110 objets ont été interceptés par les douaniers à l'aéroport international de Paris-Roissy en 2006 dans deux colis postaux en provenance du Pakistan et destinés à une galerie parisienne. L'expertise d'un archéologue du CNRS a confirmé les doutes des douanes sur les colis qui contenaient des objets du deuxième et troisième millénaire avant J.-C. pillés dans des cimetières du Balochistan méridional au Pakistan. En 2007, des douaniers judiciaires ont perquisitionné et saisi dans la même galerie, 335 autres pièces de poterie en céramique importées dans les mêmes conditions. Un expert a confirmé l'authenticité des objets du quatrième et troisième millénaire avant J.-C. provenant de la civilisation de la vallée de l'Indus.

Lorsqu'elle a été informée de ces saisies, l'ambassade du Pakistan à Paris a confirmé que les objets anciens n'avaient pas fait l'objet d'une licence d'exportation et qu'ils avaient donc été déterrés illégalement et passés en contrebande en violation de la loi pakistanaise.

Lors de la cérémonie de restitution du 2 juillet 2019, Son Excellence Moin ul Haque Ambassadeur du Pakistan en France, a souligné cet exemple de coopération internationale réussie et a déclaré que ces restitutions constituent "Un nouveau chapitre de notre coopération bilatérale. Je souhaite remercier le ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères, le ministère de la culture, et la douane française qui ont rendu possible cette restitution. Je suis certain que la France et le Pakistan continueront à coopérer dans cet important domaine à l’avenir". Jean-Yves Le Drian, alors Ministre français de l'Europe et des Affaires Étrangères, a déclaré que "La France est déterminée à lutter contre le trafic illicite de biens culturels et s'implique au niveau multilatéral pour mobiliser la communauté internationale autour de la protection du patrimoine culturel. Je salue la qualité de notre coopération avec le Pakistan sur cette question, qui permet le retour de ces biens culturels dans leur pays d'origine".

La ratification de la Convention de 1970 a une valeur ajoutée pour les demandes de retours et de restitutions car l'un de ses principes directeurs est le renforcement de la coopération internationale entre les États parties - comme cet exemple des relations bilatérales entre la France et le Pakistan.

 

UNESCO, Communiqué de presse  le 25 mai 2020