Imprimer
Catégorie : Actualité du C.I.D.I.F

Zara ouvre ses portes en Inde


 

Samedi dernier, l’enseigne espagnole a inauguré son premier magasin à New Delhi. Au centre commercial Select City Walk de Saket, dans la capitale indienne l'heure était à la bousculade. Après la Chine, la marque compte désormais conquérir l’Inde, où elle est promise à un avenir radieux.

 

 

Samedi dernier, Alors que Zara ouvre ses portes pour la première fois en Inde, une foule de clients s'engouffre à l'intérieur du gigantesque magasin flambant neuf. Apres des années d'attente, les Indien(ne)s peuvent enfin acheter les vêtements casual trendy de la marque hispanique à succès.
 
Le groupe espagnol Inditex, propriétaire de la marque Zara, a joué un coup de maître. Associé a 51% dans une joint venture avec le groupe indien Tata, il ouvre son premier magasin en Inde. Dans les semaines à venir une autre boutique de l'enseigne devrait aussi voir le jour  à Bombay. Au total, pas moins de cinq magasins Zara porteronstles couleurs de l'Espagne sur le sous-continent dans les cinq prochaines années.
 
"Le pays compte une douzaine de villes dont la population est supérieure à 3 millions d'habitants et le marché indien promet à Zara une croissance considérable", a annoncé Inditex dans un communiqué.
 
Cet investissement n'est en effet pas dépourvu d'intérêt. Avec ses 1,1 milliards d'habitants, l'Inde est un marché en pleine expansion. La classe moyenne, principale cible de la marque, ne cesse de croître. D'après une étude de la banque Goldman Sachs, d'ici 2025, l'Inde devrait devenir le cinquième pays en termes de consommateurs, détrônant ainsi l'Allemagne. Une aubaine, pour un groupe qui a souffert de la crise.
 
En periode de dépression en Europe, Inditex a opté pour une stratégie d'expansion dans le monde. Avec 41 magasins ouverts en Chine pour la seule année 2009, Zara s'attaque désormais au sous-continent indien  Son objectif : faire 20% de ses ventes en Asie et au Moyen Orient d'ici 2012.
 
Même collection, même décoration et mêmes cabines d'essayage, la politique de la maison se décline  sur tous les continents. “ La mode n'a pas de frontières. C'est pour cette raison que Zara propose la même collection à l'ouverture de ses magasins. Après, c'est la demande des clients qui définit les articles qu'on trouve dans les boutiques. Nous essayons d'être attentifs à nos clients indiens et d'adapter notre offre à leurs besoins", nous a confié Inditex.
 
Dans les 1800 mètres carrés de la boutique, les femmes, les hommes mais aussi les plus petits trouvent leur bonheur. “ J'adore Zara et mes amies aussi en raffolent. Nous étions vraiment excitées à l'idée qu'ils ouvrent à Delhi", affirme Nisha, 20 ans. Un peu plus loin, sa mère examine une robe. “ Ce que j'aime ici, c'est qu'il y a des vêtements pour tous les âges et tous les goûts. J'enmène ma fille et en même temps je trouve des habits pour moi ”, confie-t-elle.
 
Même discours du côté des hommes. “ Lorsque je pars en vacances en Europe, je fais souvent un détour par Zara. J'aime bien le coté décontracté des vêtements qui sont en plus bien taillés", témoigne Raj, 25 ans, client du magasin. "En plus, les prix sont fabuleux. Les autres créateurs doublent leur prix quand ils s'installent en Inde. Là, même si les prix sont un peu plus élevés qu'en Europe, ça reste raisonnable.
 
Les 10% de plus sur les prix indiens par rapport à l'Europe ne repoussent donc pas les acheteurs. Positionnement marketing de la marque qui vise une clientèle plus aisée en Inde par rapport à la clientèle européenne, ou un simple problème de taxe, Inditex n'a pas souhaité donner de précisions sur le sujet.
 
Avec la folie de l'ouverture, le magasin de Saket a déjà été dévalisé. Parmi les portants parfois à moitié vides, trouver sa taille devient un parcours du combattant, sans parler de l'attente aux cabines et à la caisse.

Stéphane Stag, Aujourd'hui l'Inde, le 4 juin 2010.