Imprimer
Catégorie : Actualité du C.I.D.I.F

Malgré la hausse des prix, l’Inde continue de booster le marché de l’or


 

Le prix du métal le plus précieux a atteint des sommets dernièrement en Inde, où il joue un rôle crucial. Cette année, la crise économique internationale ainsi que la situation morose du pays se conjuguent pour provoquer une véritable ruée vers l’or.

 


l'or reste l'investissement favori des Indiens
 

 

Ce mardi dans la capitale indienne, le prix de l'or battaient tous les records. Sur le marché domestique il valait plus de 19.000 roupies les dix grammes, soit 331 euros environ. Dans le même temps, sur le marché international, les prix s'élevaient aussi de plus de 8% en deux mois, selon NDTV. L'occasion de revenir sur la relation complexe qui unit l'Inde au marché de l'or.
 
Une importance que l'on retrouve nulle part ailleurs
 
L'or, ce métal inaltérable, fascine depuis des millénaires à travers le monde. L'Inde n'échappe pas à cette fascination, et on en retrouve partout dans le pays : lors des mariages, où les jeunes filles en sont parfois couvertes de la tête au pieds, mais aussi dans la médecine ayurvédique ou sur le toit des temples comme à Amritsar. Pas étonnant dès lors que le pays soit le plus gros acheteur d'or en termes de volume, et détienne environ 10 % des réserves mondiales, soit environ 15 000 tonnes qui dorment dans les foyers indiens. Chaque année, selon le webzine Suite 101, le sous-continent compte pour 22% des achats mondiaux de bijoux, et 35 % des achats de lingots et autres pièces d'or.
 
Culturellement, l'or revêt une importance en Inde qu'il n'a nulle part ailleurs. Cette "relique barbare" comme l'appelait Keynes, permet d'afficher le statut social de celui qui l'exhibe, particulièrement lors des mariages. Dans les campagnes, où le système bancaire est peu présent, il sert surtout de gage pour monnayer un emprunt. Enfin, la religion hindoue accorde une importance particulière à ce métal : certains festivals religieux, comme Diwali ou Akshaya Tritiya, considérés comme de bon augure, sont l'occasion d'achats somptueux.
 
Cette année encore, le pays a encore accru ses réserves, en faisant main basse à l'automne dernier sur 200 tonnes d'or, vendues par le Fonds Monétaire International . L'organisme s'est d'ailleurs frotté les mains, car les bénéfices retirés de la vente étaient inattendus : l'Inde, voulant à tout prix rafler la mise, a racheté le magot à des prix 20 % supérieurs aux attentes du marché, pour 1045 dollars l'once  environ. Le pays influe donc fortement sur le cours de l'or, d'autant qu'il ne dispose pas de réserves minières et doit donc toujours importer.
 
La situation économique anxiogène incite à l'achat
 
Mais si  l'or atteint des sommets en Inde ces mois-ci, c'est surtout en raison de la conjoncture économique, tant interne qu'externe, qui incite les ménages aussi bien que les investisseurs à se tourner vers l'or. Au niveau national, la roupie se déprécie fortement depuis des années, alors que l'inflation reste forte : les prix ont augmenté de 9,59 % en avril dernier. Deux bonnes raisons d'investir dans des bijoux ou des placements en or, dont la valeur ne se dépréciera pas avec l'inflation.
 
Signe des temps qui courent, les Indiens continuent toutefois à acheter leur métal favori alors même que les prix restent élevés, atteignant presque leur record historique de 2008, période noire pour les bijoutiers indiens puisque normalement les acheteurs se font rares dans ces conditions. Pas cette fois ci. En 2010, la situation internationale anxiogène incite à l'achat. Entre la crise de la Grèce, l'euro qui s'affaiblit, le roi dollar plus aussi fiable qu'auparavant et les ressources aurifères qui s'épuisent, voilà qui explique la ruée vers l'or, tant en Inde que dans le monde.
 

Françoise Lanby, Aujourd'hui l'Inde, le 4 juin 2010.