Blue Flower

À la découverte de l'Inde version Purple Jungle

 

 

Respectivement en Inde depuis 10 ans et 5 ans, Iris et Émeline se consacrent aujourd'hui à Purple Jungle, une boutique ou l'effervescence de l'Inde et les clichés Bollywood rentrent dans des sacs et des pochettes.

 

C'est au coeur du quartier de Hauz khas qu'Émeline et Iris se sont installées il y a à peine un mois. Une petite boutique violette apparaît au détour d'une ruelle, parmi les échoppes indiennes. Après avoir franchi le seuil de la porte colorée, la caverne d'Ali Baba s'ouvre devant nos yeux. La minuscule pièce renferme un bazar indien des plus originaux. Pas de Sari classiques ni de souvenirs en tous genres, ici la créativité à pris le dessus sur le classicisme. Sur le sol, des tapis verts et roses donnent le ton. Plus haut, les sacs et pochettes créés par les propriétaires rappellent l'agitation des grandes rues de Delhi. Des rickshaws, des scènes de vie, des couleurs flashy, pas de doute nous sommes bien en Inde.
 
Un peu plus loin, un escalier en colimaçon accompagnent les plus curieux dans la suite de ce voyage. Accueillis par une inscription “ Blow horn ” sur le mur, les aventuriers sont directement plongés dans l'univers du magasin . Bienvenue dans la circulation indienne.  “ Ce visuel marche bien. Tout le monde le voit partout en Inde. Tout le monde a déjà pu lire ça sur le cul d'un camion coincé dans les embouteillages”, raconte Iris. Mélanger les basiques de l'Inde à des objets qui n'ont rien à voir, voilà l'idée de ces deux jeunes femmes.

 

En Inde, “ on a toujours les yeux ouverts sur tout ce qui se passe. Il y a encore et toujours des scènes de vie qui nous font rire et qui nous donnent des millions d'idées ” avoue Émeline. C'est de ce postulat dont elles sont parties pour créer leur ligne de produits. “  On cherche à faire sourire, en mettant l'accent sur les clichés du quotidiens et en les adaptant à notre mode ”, ajoute Iris.
 
Apres avoir sympathisé dans les soirées delhiites, ces deux amies se sont lancées dans une nouvelle aventure. L'une tout droit sortie d'une école de stylisme et de chapellerie et l'autre des beaux arts, elles ont décidé de mettre leurs talents en commun. Au numéro 16 d'Hauz Khas village, Purple Jungle est né.
 
Aujourd'hui à la tête de cinq employés, elles partagent leur univers à elles. “ Faire des créations féminines avec des objets qui ne le sont pas ”, c'est une des lignes de forces de la collection Purple Jungle. Les sacs colorés, funky et trendy  reprennent les formes basiques de ceux des marchés indiens. Des collages de journaux, de photos ou d'illustrations diverses décorent le tout. 300 roupies environ pour une pochette, 900 pour un sac, l'originalité est à portée de main.

 

Dans le petit atelier au fond du show room, les deux amies créent elles même leur collection. Ciseaux et aiguilles dans une main, papier et crayon dans l'autre, elles imaginent les futurs objets stars de leur monde. Aux côtés des sacs et des pochettes, des objets surprenants ont leur place. De grosses aubergines, kiwis et poivrons partagent un panier. Loin des traditionnels légumes du marché, ceux ci sont purement décoratifs. Du rouge au bleu en passant par le jaune, toute une panoplie d'éléphants faits main, survolent aussi la pièce.
 
Le bio est un autre mot d'ordre chez Purple Jungle. “ A bas le PVC, nous privilégions des matières recyclées - recyclables ”,  rappelle Iris. Surfer sur les tendances occidentales actuelles paraît nécessaire quand on veut étendre sa clientèle en Inde.
 
Pour le moment, Émeline et Iris vendent leurs oeuvres à Delhi, même si elles rêvent déjà de voir leurs gros éléphants bariolés aux quatre coins de l'Inde.

 

Stéphane Stag, Aujourd'hui l'Inde, le 31 mai 2010.