Blue Flower

Fin de la course au 3G en Inde


 

La 3ème Génération de téléphones mobiles, plus communément appelée 3G, arrive sur le sol indien. Bharti Airtel, Vodafone Essar et Reliance Communications, grandes entreprises de téléphonie mobile en Inde, ont gagné le marché de Bombay et New Delhi pour le développement de cette nouvelle technologie.

 

 
 
Ces dernières années le nombre de téléphones portables vendus a augmenté en Inde de plus de 300%. 35 millions en 2005 pour 130 millions en 2009, la téléphonie mobile est un marché en pleine expansion. Aujourd'hui, c'est la technologie 3G qui fait son entrée sur le territoire indien. Neuf entreprises ont répondu a l'appel d'offre du gouvernement.

 

Après 180 tours de négociations, les firmes se sont retrouvées face à des sommes considérables. Du prix initial annoncé par le gouvernement de 300 milliards d'euros, les offres se sont arrêtées à environ 670 milliards d'euros. Faute de moyens, aucun opérateur n'a obtenu l'ensemble des 22 zones géographiques.

 

Sur les neuf entreprises en concurrence, seulement trois d'entre elles pourront implanter le 3G à New Delhi et Bombay: Bharti Airtel, Vodafone Essar et Reliance Communications. Bharti Airtel a annoncé que bien qu'elle ait obtenu treize métropoles clefs pour développer le G3, elle ne peut atteindre son objectif : recouvrir l'ensemble du territoire. De son coté, Vodaphone Essar a mis la mains sur neuf villes pour environ 80 milliards d'euros. Des sommes considérables pour les opérateurs mais qui font les bons comptes de l'Etat.

 

Alors que le déficit de l'Inde atteint aujourd'hui 5,5% du PIB, il s'abaissera à 0,97% grâce aux bénéfices tirés du marché 3G, pour la période 2010-2011. “ C'est une bonne nouvelle pour le gouvernement ”, a déclaré à la BBC Run Kejriwal, stratège chez Kris Research à Bombay. Pour les entreprises, au contraire, la tache ne va pas être aisée. Dans les mois à venir, il faudra se tourner vers des investisseurs.

 

Amasser des fonds semble nécessaire d'une part pour payer la nouvelle technologie et d'autre part pour mettre en place des infrastructures pour offrir les nouveaux services 3G.“  Pour les opérateurs, c'est une somme d'argent importante qu'il faut mettre sur la table. Il faut voir quelle politique de prix ils mettront en place, comment elle sera accueillie par les consommateurs et quel impact elle aura sur leurs bénéfices ”, explique Run Kejriwal.


Environ un demi milliard de personnes utilisent le téléphone portable en Inde aujourd'hui. Il leur faudra cependant attendre la fin de l'année 2010 pour avoir accès à internet plus rapide.

Bientôt, le haut débit marquera son entrée sur le marché indien. Onze entreprises sont déjà en lice pour remporter une des deux licences privées dans ce domaine.

 

Stéphane Stag, Aujourd'hui l'Inde, le 21 mai 2010.

 

========================================

 

Bharti Airtel est une entreprise qui fait partie de l'indice boursier BSE Sensex. Le groupe Bharti Airtel a dernièrement conclu le rachat de Zain Afrique . Deuxième plus gros investissement indien à l’étranger, cette opération fait de Bharti le 7ème opérateur mondial.   

Vodafone Essar, l'un des principaux de l'Inde fournisseurs de services cellulairesa franchi le repère de 100 millions d'abonnés en Inde. 5e marché mondial avec 100 millions de clients dans un seul pays. Vodafone est en Inde le second opérateur en termes de recettes.

Reliance Communications est une entreprise qui fait également partie de l'indice boursier BSE Sensex.