Blue Flower

 

Rarement ouvert aux heures de la nuit, le Taj Mahal devrait prochainement autoriser plus de visites nocturnes, pour faire face à l’afflux de touristes. Neuf autres sites indiens seraient également concernés.

 

 

Le joyau de l’Inde à découvrir au clair de lune… L’idée semble définitivement adoptée par le gouvernement indien, qui a récemment annoncé vouloir considérablement élargir les horaires d’ouverture de visite du Taj Mahal. Ouvert aux touristes chaque jour, de 10 h à 18 h, le célèbre palais de marbre blanc n’était jusqu’alors autorisé à ouvrir que pour cinq nuits par mois, autour des pleines lunes.

22 000 visiteurs par jour

Des horaires visiblement insuffisants pour les touristes, de plus en plus nombreux. En moyenne, 22 000 visiteurs sont comptabilisés chaque jour. Près de 8 millions chaque année, selon les estimations de l’Unesco.

« Nous avons reçu de nombreuses demandes pour le garder ouvert la nuit. Nous sommes décidés à en faire une réalité », a garanti Prahlad Singh Patel, ministre du Tourisme et de la Culture, cité par la NDTV, chaîne TV d’information de New Delhi.

Pour accompagner le développement de ce tourisme nocturne, le ministère du Tourisme prévoit d’installer des éclairages autour du site classé au Patrimoine mondial de l’Unesco, et de développer de nouvelles infrastructures d’accueil.

Le Taj Mahal, somptueux palais du XVIIe siècle, subit de plein fouet l’afflux incessant de touristes.


(Photo : Pixabay / rmac8oppo)

 

 

Des dispositions prises depuis 2018 pour préserver le monument

Depuis plusieurs années, le somptueux palais daté du XVIIe siècle subit de plein fouet l’afflux incessant de touristes, à l’origine de dommages irréversibles pour le sol en marbres, les murs et fondations du bâtiment.

Pour limiter la fréquentation et préserver le site, le gouvernement indien a déjà pris plusieurs mesures en 2018. Le nombre de visiteurs autorisés avait été largement abaissé, passant de 70 000 personnes à 40 000 maximum par jour. Le prix d’entrée avait lui été revu à la hausse, pour éviter la surfréquentation. Il a été multiplié par cinq pour les touristes indiens (de 0,64 à 3,18 €), quand les touristes étrangers doivent désormais payer 19 dollars (17 €), soit trois dollars de plus qu’auparavant.

« Cela va réduire le nombre de visiteurs du mausolée d’au moins 15 à 20 % et générer les revenus nécessaires à sa conservation », avait alors estimé un membre du Service archéologique d’Inde, l’agence gouvernementale responsable de l’entretien du site.

 

(Photo : Wikimédia Commons / Travel & Shit / CC BY-SA 2.0)

 

Dix sites concernés à travers l’Inde

En Inde, neuf autres sites parmi les plus fréquentés du pays devraient également élargir leur temps de visite, du lever du soleil jusqu’à 21 h, annonce le média local.

Le temple Rajarani (État d’Odisha), les temples de Duladeo et Khajurâho (État de Madhya Pradesh), le mausolée de Sheikh Chilli (État de l’Haryana), de Safdar Jung (Delhi), la tombe de Humayun (État de Delhi), l’ensemble de monuments de Pattadakal et Gol Gumbaz (État de Karnataka), l’ensemble des temples Markanda et Chamursi (État de Maharashtra), Man Mahal, Vaidhshala (État d’Uttar Pradesh) et le Rani-Ki-Vav (État de Gujarat).

 

Ouest-France.fr le 13 septembre 2019.