Blue Flower

https://cdnfr2.img.sputniknews.com/images//104190/72/1041907239.jpg

L’Inde s’apprête à tester l'installation d'un réseau cellulaire 5G, mais ne sait pas encore si elle invitera Huawei à y participer. La Chine avertit New Delhi de «sanctions inverses» si le géant chinois des télécoms venait à être bloqué. Un analyste chinois a commenté la situation pour Sputnik.

Alors que de nombreux pays se proposent de passer à la technologie 5G, le géant chinois Huawei, le plus grand fabricant mondial de matériel dans le domaine, subit les conséquences d'une lutte géopolitique acharnée entre la Chine et les États-Unis. Sous la pression de Washington, l’Inde commence à douter du matériel de Huawei pour son futur réseau cellulaire 5G.

L’affaire Huawei s’étend à l’Inde?

«Dans le domaine des télécommunications, les entreprises chinoises, y compris Huawei, s’implantent aujourd’hui énergiquement sur le marché indien, et il serait pour le moins étrange si l’Inde obéissait aveuglement à la volonté de Washington», a déclaré à Sputnik Dai Yonghong, de l'Université du Sichuan.

Et d’ajouter que rien ni personne ne pourrait remplacer Huawei en Inde, qu’il s’agisse des performances techniques, du rapport qualité-prix ou du service après-vente.

«Je pense par conséquent que les structures compétentes indiennes feront finalement un choix raisonnable. Si Huawei est interdit en Inde, cela lui fera beaucoup plus de mal que de bien», prévient l’expert.

Les Indiens apprécient Huawei

Selon lui, l’interdiction de la production chinoise en Inde affectera avant tout les consommateurs indiens qui sont particulièrement sensibles à la question du prix.

En mai, Donald Trump a signé un décret qui interdit l’achat ou l’utilisation de toute technologie de communication produite par Huawei. Le Président états-unien a placé le géant chinois des télécoms sur une liste noire, invoquant des préoccupations en matière de sécurité nationale. Il a aussi demandé à ses alliés de ne pas utiliser le matériel Huawei. Et voilà que l’affaire Huawei semble s’étendre à l’Inde. De son côté, la Chine a averti l'Inde contre tout empêchement pour Huawei Technologies de faire des affaires dans le pays, au risque de voir les entreprises indiennes opérant en Chine sanctionnées.

Sputnik News.com le 9 août 2019