Blue Flower

 

 

 

Le Pakistan a annoncé ce vendredi une réforme de ses écoles religieuses pour atténuer les aspects extrémistes de leur enseignement.

 

L'annonce de cette réforme, réalisée en concertation avec le clergé musulman de ce pays, intervient avant la visite que le premier ministre pakistanais Imran Khan doit faire Washington pour y rencontrer lundi le président Donald Trump. Le gouvernement américain accuse le Pakistan de ne pas déployer assez d'efforts pour faire cesser la promotion et le financement du terrorisme.

 

Le gouvernement pakistanais va homologuer plus de 30.000 madrassas (écoles coraniques) qui devront désormais enseigner aussi l'anglais, les mathématique et les sciences, a expliqué le ministre de l'Education et de la Formation professionnelle Shafqat Mehmood. «Il n'y aura plus de discours de haine dirigés contre une religion ou une secte quelle qu'elle soit», a affirmé le ministre. «Nous allons examiner leurs programmes scolaires pour vérifier qu'elles (les madrassas) ne véhiculent pas de haine envers une autre foi».

 

Les madrassas sont depuis longtemps accusées de promouvoir une idéologie extrémiste mais les précédentes tentatives de les réformer ont échoué face à la résistance du clergé.

 

AFP, in Le Figaro.fr le 19 juillet 2019.