Blue Flower

 

 

 

 

 

 https://media.ouest-france.fr/v1/pictures/194cbbe62aaf2f4ddaec3e699c65b20d-un-homme-tue-pour-de-l-eau-en-inde-en-pleine-periode-de-secheresse.jpg?width=1260&height=712&focuspoint=50%2C24&cropresize=1&client_id=cmsfront&sign=40a7dd9b8388fe9984e7dc7fc0c8053d73f3567a5af5afca577b73ed983fc339

Des hommes attendent pour avoir à boire en Inde, le 7 juin 2019 | RAJAT GUPTA / EPA-MAXPPP

 

Alors que la sécheresse frappe durement une partie de l’Inde et que les températures y atteignent les 50°C, un homme de 33 ans a été tué lors d’une dispute avec des gens qui pompaient de grandes quantités d’eau provenant d’un camion. Les États du Tamil Nadu, de Maharashtra et Karnatake, sont frappées par la sécheresse, et beaucoup d’habitants des régions rurales dépendent pour leur survie de l’arrivée de camions apportant de l’eau.

 

Un homme a été tué dans le sud de l’Inde lors d’une rixe autour de la distribution de l’eau, a annoncé la police vendredi, alors qu’une partie du pays est dévastée par la sécheresse et une chaleur pouvant atteindre les 50°C. La dispute a commencé lorsqu’un homme de 33 ans, arrivant avec son père à un camion d’eau près de Thanjavur, dans l’État du Tamil Nadu, a trouvé un homme de 48 ans et ses trois fils en train, selon lui, de pomper de grandes quantités d’eau du véhicule.

 

Lorsque la dispute a tourné à la violence, l’homme de 33 ans a été grièvement blessé, et est décédé à l’hôpital le lendemain. Son père a également été blessé. De grandes parties du pays, notamment dans les États du Tamil Nadu, de Maharashtra et Karnatake, sont frappées par la sécheresse, et beaucoup d’habitants des régions rurales dépendent pour leur survie de l’arrivée de camions apportant de l’eau.

 

150 morts l’an dernier dans une tempête de sable

 

Dans le nord du pays, l’État d’Uttar Pradesh a connu également ces derniers jours, outre la chaleur, des tempêtes de sable dont les vents violents ont rasé des maisons et abattus arbres ou poteaux, faisant 24 morts. Et les services météorologiques en prévoient d’autres pour les deux jours qui viennent.

 

L’an dernier dans ce même État, une série de tempêtes de sable de ce type avaient fait 150 morts et d’innombrables destructions. La mousson annuelle, qui amène des pluies bienvenues sur le sous-continent indien, a plus d’une semaine de retard sur son calendrier habituel, mais devrait arriver dans les jours qui viennent, selon les services météorologiques.

 

AFP, in Ouest-France.fr le 7 juin 2019