Blue Flower

 

 

 

 

L’application est toujours interdite en Inde - Crédits photo : Danish Siddiqui/REUTERS

 

 

 

Depuis le 3 avril, l’application chinoise de vidéos est officiellement bannie en Inde car elle est accusée d’encourager la pornographie. La Cour suprême indienne a refusé de suspendre cette interdiction.

 

L’Inde est un marché clé pour TikTok, mais cela pourrait ne pas durer. Mardi, le gouvernement indien, au travers de son ministère des technologies, a officiellement réclamé à Apple et Google le retrait de l’application de leurs boutiques en ligne (respectivement App Store et Google Play). Le but: empêcher le téléchargement de TikTok par les internautes indiens qui ne disposeraient pas déjà de l’application. Mardi soir, TikTok était toutefois toujours disponible sur les boutiques de Google et Apple en Inde.

 

Cette décision fait suite à une autre. Le 3 avril, une cour de justice de l’État du Tamil Nadu avait en effet demandé l’interdiction nationale de TikTok auprès du gouvernement fédéral. Le service de partage de vidéos, très populaire auprès des adolescents, est accusé d’encourager la pornographie et «d’autres contenus illégaux». ByteDance, l’entreprise chinoise qui développe l’application, avait aussitôt fait appel de cette décision auprès de la cour suprème indienne. Sans succès.

 

La modération chez TikTok

 

Ce rebondissement pourrait avoir un impact sévère sur la croissance de TikTok qui a récemment dépassé le milliard de téléchargements dans le monde. D’après le cabinet Sensor Tower, sur les 188 millions de personnes ayant téléchargé l’application au cours du dernier trimestre, 88 millions étaient en Inde.

 

TikTok a répondu à cette interdiction dans une déclaration. «Nous avons foi dans le système judiciaire indien et nous sommes optimistes quant à un résultat positif pour les 120 millions d’utilisateurs actifs mensuels en Inde, qui continuent à utiliser TikTok pour montrer leur créativité et capturer des moments importants dans leur vie quotidienne». TikTok a également déclaré qu’il allait introduire de nouveaux processus de modération en Inde. Il affirme ainsi avoir déjà supprimé plus de 6 millions de vidéos enfreignant ses conditions d’utilisation, après avoir examiné de manière exhaustive le contenu généré par les utilisateurs en Inde.

 

Malgré ses efforts, l’application chinoise est régulièrement critiquée pour sa modération, notamment dans le cadre de la lutte contre la pédopornographie et les prédateurs sexuels. L’Inde n’est pas le seul pays à avoir porté ces accusations envers TikTok. En juillet dernier, le gouvernement indonésien avait déjà décidé de bloquer temporairement l’application pour «pornographie et contenu inapproprié». Par ailleurs, en février dernier, la Federal Trade Commission (le gendarme des consommateurs aux États-Unis) a condamné Tiktok à payer une amende de 5,7 millions de dollars pour avoir exploité de façon illégale des données d’enfants à des fins publicitaires, sans le consentement de leurs parents.

 

Kesso Diallo, Le Figaro.fr le 16 avril 2019.


 

 

 

TikTok

TikTok, aussi appelé Douyin (chinois : 抖音短视频 ; pinyin : Dǒuyīn duǎnshìpín ; littéralement : « courte vidéo vibrato ») est une application mobile de partage de vidéo et de réseautage social lancée en septembre 2016. Elle est développée par l'entreprise chinoise ByteDance3,4,5.

Historique

Depuis son lancement en septembre 2016, l'application s'est très vite développée6. TikTok est le principal service de ce type en Asie, et l'application est considérée comme celle à la plus forte croissance tous pays confondus. Elle est l'application de partage de clips qui rassemble la plus grande communauté à travers le monde7,8. En juin 2018, TikTok atteint les 150 millions d'utilisateurs actifs quotidiens (pour 500 millions d'utilisateurs actifs mensuellement)9,10. Au cours du premier trimestre de l'année 2018, elle est la première application mobile en nombre de téléchargements (45,8 millions selon des estimations)11.

Le 9 novembre 2017, ByteDance se porte acquéreur de Musical.ly pour près d'un milliard de dollars. Le 2 août 2018, l'entreprise fusionne les deux applications, tout en conservant le nom de TikTok12. À la suite du remplacement de Musical.ly par TikTok, les utilisateurs francophones ont critiqué le nom de la nouvelle application ainsi que les campagnes publicitaires sur YouTube et Snapchat. Cependant, les utilisateurs ont très vite adopté la nouvelle plateforme6.

En février 2019, Tik Tok est condamné aux USA à une amende record de 5,7 millions de dollars par la Federal Trade Commission. La plateforme est reconnue coupable d'avoir illégalement collectée les données d’enfants de moins de 13 ans13

Fonctionnement

TikTok permet aux utilisateurs de visionner des clips musicaux, mais également de filmer, monter et partager leurs propres clips. L'utilisateur choisit une chanson, puis se filme par-dessus pendant 60 secondes. L'application comporte de nombreux titres ainsi que de nombreux genres musicaux, dont le hip-hop et la musique électronique. Du fait de son influence, l'application a vu naître plusieurs tendances virales14,15, popularisé plusieurs chansons, propulsé des utilisateurs au rang de personnalités sur le Web16 ; elle est par ailleurs connue pour être populaire auprès des célébrités17,18,19.

Controverses

L'application fait l'objet de nombreuses controverses : accusée d’avoir collecté les données personnelles de mineurs, on lui reproche également d'encourager le narcissisme et l'hypersexualisation de ses utilisateurs, souvent très jeunes, et d'être, par voie de conséquence, une plateforme de choix pour les prédateurs sexuels20.

Plusieurs utilisateurs ont également dénoncé des problèmes de harcèlement21,22 ainsi que d'agressions racistes et antisémites23.

 

 

 

·       Références

·       (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Tik Tok (app) » (voir la liste des auteurs).

1.              « http://zhushou.360.cn/detail/index/soft_id/3483333?recrefer=SE_D_%E6%8A%96%E9%9F%B3 » [archive] (consulté le 14 juin 2018)

2.              « http://s6.pstatp.com/package/apk/aweme/aweme_aweGW_v1.8.7_07b0491.apk?v=1528904002 » [archive] (consulté le 14 juin 2018)

3.              (en-US) « Toutiao parent launches global competitor to musical.ly · TechNode », TechNode, 14 septembre 2017 (lire en ligne [archive], consulté le 2 août 2018)

4.              (zh) « 抖音是否适合奢侈品牌? » [archive], sur tech.ifeng.com (consulté le 2 août 2018)

5.              (zh) « 2018年是全球化关年,今日需要承担更多社会 » [archive], sur www.sohu.com, 13 mars 2018 (consulté le 2 août 2018)

6.              a et b « Comprendre TikTok, l’application préférée des ados fans de play-back », Le Monde.fr, 5 octobre 2018 (lire en ligne [archive], consulté le 25 décembre 2018)

7.              (en) « Tik Tok, a Global Music Video Platform and Social Network, Launches in Indonesia », PR Newswire, 13 septembre 2017 (lire en ligne [archive], consulté le 2 août 2018)

8.              (en-US) Thomas Graziani, « How Douyin became China's top short-video App in 500 days - WalktheChat », WalktheChat, 30 juillet 2018 (lire en ligne [archive], consulté le 2 août 2018)

9.              (en) Xiang Bo, « Chinese video sharing app boasts 500 mln monthly active users - Xinhua | English.news.cn » [archive], sur www.xinhuanet.com, 17 juillet 2018 (consulté le 2 août 2018)

10.            (en-US) Lauren Hallanan, « Why China's Viral Video App Douyin is No Good for Luxury | Jing Daily », Jing Daily, 13 juin 2018 (lire en ligne [archive], consulté le 2 août 2018)

11.            (en-US) Avery Hartmans, « The most downloaded iPhone app in the world right now is one you’ve probably never heard of », Business Insider Singapore, 3 mai 2018 (lire en ligne [archive], consulté le 2 août 2018)

12.            Victoria Castro, « L'application phénomène Musical.ly disparaît derrière la marque TikTok » [archive], sur lefigaro.fr, 3 août 2018

13.            « Amende record pour l’appli TikTok, qui collectait illégalement des données d’enfants », Le Monde, 28 février 2019 (lire en ligne [archive], consulté le 28 février 2019)

14.            (en) Bridget O'Donnell, « Viral 'Karma's a Bitch' Meme Takes Chinese Video App by Storm », That's Online, 28 janvier 2018 (lire en ligne [archive], consulté le 2 août 2018)

15.            (en) Balqis Lim, « Enhancing that 'chin on a hand' thingy », New Straits Time, 6 avril 2018 (lire en ligne [archive])

16.            (en) Lu Feiran, « Wannabe stars fuel video fad - SHINE » [archive], sur SHINE, 6 avril 2018 (consulté le 2 août 2018)

17.            (en-GB) Daisuke Harashima, « J-pop song finds new life in China, a decade on » [archive], sur Nikkei Asian Review, 20 juin 2018 (consulté le 2 août 2018)

18.            (en) « How Does Tik Tok Outperform Tencent’s Super App WeChat and Become One of China’s Most Popular Apps? (Part 1) – KrASIA », KrASIA, 26 mars 2018 (lire en ligne [archive], consulté le 2 août 2018)

19.            (en) « Tik Tok, a Global Music Video Platform and Social Network, Launches in Indonesia », AsiaOne, 13 septembre 2017 (lire en ligne [archive], consulté le 2 août 2018)

20.            Pauline Vallée, « “La face cachée de TikTok” : trois infos à retenir de la vidéo du Roi des rats » [archive], sur Télérama, 13 novembre 2018 (consulté le 14 mars 2019)

21.            (en) Rachael Krishna, « TikTok Creators Say They Are Being Bullied And The Company Isn't Helping » [archive], sur BuzzFeed News, 1er novembre 2018 (consulté le 14 mars 2019)

22.            (en) Nirupama Viswanathan, « Clock is ticking: Experts urge caution as popularity of TikTok surges » [archive], sur The New Indian Express, 6 janvier 2019 (consulté le 14 mars 2019)

23.            (en) « What is TikTok and is it safe? » [archive], sur The Week, 17 décembre 2018 (consulté le 14 mars 2019)

 

Source : Wikipedia