Blue Flower

 

L’Inde ouvrira ses merveilles, plus que ne jamais, avec l’invitation donnée par la France à venir l’an prochain, briller au salon du livre de Paris. En effet, le pays apportera sa littérature dans les couloirs de la Porte de Versailles, en qualité de pays invité d’honneur. Et à cette occasion, les maisons d’édition française pourront bénéficier d’un soutien dans la traduction d’œuvres.

 


India

Nick Kenrick, CC BY 2.0

 

 

 


Vincent Monadé, président du Centre natronal du livre (CNL), a porté le taux de subvention aux éditeurs pour la traduction d’ouvrages en langues indiennes (langues reconnues par la Constitution de la République d’Inde, anglais inclus lorsque le projet concerne la traduction d’une œuvre d’un auteur indien publié en Inde) vers le français, ainsi que le taux de subvention aux éditeurs pour la traduction d’ouvrages français vers les langues indiennes (langues reconnues par la Constitution de la République d’Inde, anglais inclus lorsque les droits de l’œuvre française sont destinés au marché indien), à 70 % pour les projets examinés en commission au cours des années 2019 et 2020. 
Les critères d’éligibilité et d’examen des dossiers sont inchangés, conformément au règlement des aides 2019. 

 

 

 

Le Président du @SNEedition et du @Salondulivre @VincentMontagne est très heureux d’annoncer que les lettres indiennes seront à l’honneur de #LivreParis2020 pour la 40ème édition du salon.

 

 

 

 

Acteur majeur de la diversité culturelle et littéraire à travers les aides qu’il accorde aux professionnels de la chaine du livre, le CNL compte parmi ses dispositifs des subventions à destination des éditeurs pour la traduction du français vers les langues étrangères ou des langues étrangères vers le français. 

 

Dans le cadre de sa mission, le CNL attribue également des bourses de séjour aux traducteurs du français vers les langues étrangères ou des langues étrangères vers le français. Chaque année, plus de 500 projets de traduction à partir du ou vers le français sont soutenus par le CNL. 

 

Clément Solym, Actualitte.com le 20 mars 2019