Blue Flower

 

 

 

Le groupe aéronautique Safran va signer un contrat pour la fourniture et la maintenance de moteurs d’avions de la compagnie aérienne à bas prix indienne SpiceJet. LP/Cécile Chevallier

 

C’est l’Elysée qui annonce ce contrat entre Safran et la compagnie indienne low cost. Par ailleurs, la France espère un accord définitif pour la vente de six EPR d’ici la fin de l’année.

La signature aura lieu ce samedi après-midi mais l’Elysée en a déjà fait l’annonce : le groupe aéronautique français Safran va conclure un contrat de 12 milliards d'euros avec la compagnie aérienne à bas prix indienne SpiceJet pour la fourniture et la maintenance de moteurs d’avions. Cette bonne nouvelle intervient à l’occasion de la visite d’Etat de trois jours du président français en Inde.

Les détails exacts du marché ne sont pas encore connus, les patrons des deux groupes signeront dans l’après-midi. Les retombées économiques devraient également profiter aux partenaires indiens de Safran, dans des proportions qui restaient à préciser.

L’industrie aérienne de l’Inde (1,25 milliard d’habitants) a connu un boom ces dernières années, portée par l’émergence d’une classe moyenne qui voyage davantage. Le transport aérien croît en Inde d’environ 20 % par an et près de 117 millions de passagers ont pris l’avion en Inde en 2017, selon des chiffres de l’aviation civile indienne.

Vente de six EPR d’ici la fin de l’année ?

Le constructeur ferroviaire Alstom a, de son côté, annoncé ce samedi avoir décroché trois contrats d’un montant total de 75 millions d'euros. Il a obtenu deux contrats d’alimentation électrique auprès des sociétés indiennes Mumbai Metro Rail Corporation et Jaipur Metro Rail Corporation, ainsi qu’un troisième pour de nouveaux trains de la part de la Chennai Metro Rail Corporation.

Durant ses trois jours de visite, Emmanuel Macron va par ailleurs tenter de renforcer les relations entre la France et l’Inde. Rafale, sous-marins, EPR sont notamment au menu des négociations commerciales. EDF et la Nuclear Power Corporation of India (NPCIL) ont déjà signé ce samedi à New Delhi un accord portant sur le schéma industriel du projet de centrale de Jaitapur (Sud-Ouest). « Nous espérons une signature définitive d’accord avant la fin de l’année », a-t-on indiqué à l’Élysée.

 

AFP, in Le Parisien.fr le 10 mars 2018.

 

 

-