Blue Flower

 

 

L'Inde va acheter plus de 160.000 armes pour un montant de 553 millions de dollars afin d'équiper ses militaires sur ses frontières montagneuses, a déclaré ce mardi son ministre de la Défense.

 

Le conseil en charge des acquisitions militaires a donné son feu vert à l'achat de 72.400 fusils d'assaut et 93.895 carabines, d'une valeur totale de 35 milliards de roupies (553 millions de dollars ) lors d'une réunion présidée par le ministre de la Défense Nirmala Sitharaman. Les armes serviront à permettre aux "forces de la Défense à faire face aux nécessités immédiates de déploiement aux frontières", a déclaré le ministre dans un communiqué.

 

New Delhi a signé plusieurs gros contrats d'armement depuis que le premier ministre Narendra Modi est arrivé au pouvoir en 2014. Premier importateur d'armes au monde, le sous-continent a plus généralement investi des dizaines de milliards de dollars pour moderniser un arsenal datant de l'ère soviétique, afin de peser dans ses conflits territoriaux avec ses grands voisins, la Chine et le Pakistan, tous deux dotés de l'arme nucléaire.

 

L'Inde et la Chine se sont livrés un face-à-face crispé de plusieurs mois l'an dernier sur le plateau de l'Himalaya, un demi-siècle après leur guerre-éclair de 1962, sur le même lieu. L'Inde est aussi en première ligne dans le conflit sur la région du Cachemire, également dans l'Himalaya, où près de 500.000 soldats sont déployés.

 

New Delhi accuse Islamabad d'envoyer des "terroristes" traverser la frontière -l'une des zones les plus militarisées au monde- pour aller combattre ses forces de sécurité au Cachemire, sous administration indienne. Le Cachemire a été divisé entre l'Inde et le Pakistan à la fin de la colonisation anglaise en 1947, chacun des deux pays réclamant l'intégralité de cette région, la bataille pour le contrôle du Cachemire générant par la suite deux des trois guerres entre l'Inde et le Pakistan.

 

AFP, in Le Figaro.fr  le 17 janvier 2018.