Blue Flower

 

Photo Amos Ben Gershom / GPO

 

 

 

 

Le Premier ministre Binyamin Netanyahou et son épouse Sarah ont atterri dimanche matin à New-Delhi pour une visite historique de cinq jours en Inde. Il s’agit de marquer le 25e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays. Le couple a eu droit a une agréable surprise dès son arrivée, en étant accueilli sur le tarmac par le Premier ministre indien Narendra Modi en personne. Ce dernier a voulu déroger au protocole qui aurait voulu que ce soit la ministre des Affaires étrangères Sushma Swaraj qui accueille les invités à leur descente d’avion.

 

Avant l’arrivée du Premier ministre israélien, son homologue indien avait publié un message de bienvenue en hébreu disant: « Bienvenue en Inde, mon ami le Premier ministre Binyamin Netanyahou! Votre visite en Inde est historique et spéciale et elle renforcera encore les liens déjà forts entre nos deux pays ». Le chef du gouvernement israélien a répondu: « Merci, mon cher ami Mody pour cet accueil personnel si chaleureux. J’apprécie énormément ce geste émouvant de votre part ».

 

Avant de quitter Israël, samedi soir, Binyamin Netanyahou avait dit aux journalistes: « Je me rends en Inde pour une visite historique. J’y rencontrerai mon ami le Premier ministre Narendra Modi, le président indien Ram Nath Kovind et de nombreuses personnalités. Nous signerons aussi beaucoup de contrats. Nous renforçons sans cesse les liens entre Israël et cette importante puissance mondiale qu’est l’Inde. Cela nous fait avancer sur les questions de sécurité, de l’économie, du commerce, du tourisme et de beaucoup d’autres domaines. C’est une véritable bénédiction pour l’Etat d’Israël ».

 

Cette visite aura aussi pour but d’aplanir certaines zones d’ombres suite aux deux sérieux bémols survenus récemment dans les relations entre les deux pays: l’annulation d’un énorme contrat d’achat de missiles entre le ministère indien de la Défense et la compagnie Rafael Systems Ltd. et surtout, le vote de l’Inde à l’ONU contre la déclaration de Donald Trump sur la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël. Jérusalem avait exprimé sa déception mais sans aller jusqu’à créer une crise afin de ne pas jeter de l’ombre sur cette importante visite.

 

Ce sont en tout neuf contrats qui seront signés entre les deux pays: sur le pétrole et le gaz, sur la recherche et la développement industriels, la cybernétique, les investissements réciproques, les accords aériens,  la coproduction dans le domaine du cinéma ou encore l’espace.

 

Il y a six mois, le gouvernement israélien avait décidé de consacrer un budget de 240 millions de shekels pour le développement des liens avec l’Inde dans des domaines tel que le tourisme, l’agriculture, les technologies, la cybernétique, la culture, le traitement des eaux usées et l’innovation.

 

Pour preuve de l’importance accordée par Binyamin Netanyahou à cette visite, il est accompagné par pas moins de cent-trente hommes d’affaires et industriels, l’une des plus importantes délégations jamais organisées par le Premier ministre lors d’un déplacement à l’étranger. Il rendra visite à des nombreux sites et entreprises, rencontrera beaucoup d’acteurs importants de la vie économique du pays et il aura aussi l’occasion d’offrir à son homologue indien le fameux cadeau qu’il lui prévoit depuis longtemps: un appareil mobile de dessalement des eaux.

 

 Photo by Ohad Zweigenberg/POOL

 

 

 

Enfin, un aspect très émouvant dans ce voyage: le Premier ministre israélien a amené avec lui dans l’avion Moïshi Holtzberg, dont les parents, le rav Gaviel hy »d et son épouse Rivki hy »d avaient trouvé la mort dans les terribles attentats de Bombay il y a neuf ans. Âgé alors de trois ans, Moïshi avait été sauvé par sa nourrice indienne Sandra. Depuis lors, les deux avaient été accueillis en Israël chez les grands-parents maternels du garçon. Ces derniers, Shimon et Yehoudit Rosenberg, sont d’ailleurs également du voyage ainsi que Sandra et le psychologue qui accompagne le jeune garçon depuis cette tragédie.

 

Lors de sa visite en Israël en 2017, le Premier ministre indien avait invité Moïshi Holtzberg à se rendre en Inde avec Binyamin Netanyahou lorsqu’il s’y rendra.

 

Shraga Blum, LPH INFO.comle 14 janvier 2018.