Blue Flower

 

 

Début octobre, le gouvernement de l'Uttar Pradesh a gommé le Taj Mahal de ses livrets présentant la région aux touristes. Un choix qui fait grincer des dents.

Le Taj Mahal à Delhi. Photo d'illustration domaine publicLe Taj Mahal à Delhi. Photo d'illustration domaine public

Si vous projetez de visiter le Taj Mahal, achetez plutôt votre guide touristique en France. Le célèbre monument a en effet disparu des guides touristiques indiens publiés début octobre par le gouvernement de l'Uttar Pradesh, rapporte Francetvinfo.

Cette décision a soulevé un tollé parmi la population indienne et les personnalités politiques de l'opposition.

Un problème religieux

Ils accusent notamment le Bharatiya Janata Party (BJP), le parti nationaliste et hindou au pouvoir, d'avoir gommé la présence du Taj Mahal car il a été construit par un empereur Moghol, un membre de ce peuple venu de Perse et d'Afghanistan au XVIème siècle, qui était aussi... musulman.

Pour ses détracteurs, le BJP veut ainsi favoriser les monuments hindous au détriment des monuments moghols.

L'Etat de l'Uttar Pradesh a par ailleurs supprimé la dotation prévue pour la restauration du Taj Mahal. En réponse aux critiques, il a pourtant assuré dans un communiqué qu'il souhaitait "allouer près de 20 millions d'euros pour son développement".

Le Taj Mahal "pas représentatif" ?

Lundi, Laxmi Narayan Chaudhary, ministre indien en charge des Affaires religieuses et de la culture, a estimé que cette suppression était nécessaire parce que le gouvernement ide l'Uttar Pradesh était nationaliste et fonctionne selon la politique religieuse hindou. Or le Taj Mahal n'est à ses yeux représentatif "d'aucune religion", rapporte le Times of India.

Le Taj Mahal figure pourtant dans la liste des sept merveilles du monde établie par l'Unesco. "Ceux qui ont placé le monument dans cette liste devaient avoir les mêmes goûts que ceux qui l'ont construit", a ajouté Laxmi Narayan Chaudhary.

Peu après la publication du guide gouvernemental, le directeur du tourisme pour l'Uttar Pradesh Avneesh Awasthi, avait affirmé que ce dernier n'était pas "un recueil d'attraits touristiques ... juste un livre pour souligner les travaux du gouvernement en place et les projets qu'il envisage d'entreprendre".

En juin dernier, le nouveau ministre de la région Yogi Adityanath avait de son côté expliqué en direct à la télévision que le Taj Mahal "ne représente pas la culture indienne".

Dernières Nouvelles d’Alsace (DNA) le 10 octobre 2017.