Blue Flower

Le plus grand des peintres indiens se voit offrir la nationalité qatari


Maqbool Fida Husain, est, à 95 ans, le plus célèbre des peintres indiens contemporains. Un génie de l'Art, un Picasso Indien, que l'Inde n'a pas intérêt à perdre, selon  The Hindu. Le vieil homme a pourtant signé l'un de ses récents tableaux du commentaire suivant "Moi, M. F Husain, peintre d'origine indienne, est honoré de la nationalité qatari [qu'on lui propose, ndlr]".

Adulé dans le monde entier, M. F Husain est pourtant très controversé dans son propre pays, pour avoir osé peindre des divinités du panthéon hindou dénudées. Mother India, notamment, dévoilé en 2006, l'avait soumis à la vindicte des extrémistes hindou. Ce tableau, sensé symboliser l'Inde, représentait une femme au corps totalement nu, et portant les différents noms d'Etats indiens en guise de tatouages.

Ni la célébrité ni l'avis de la Cour Suprême n'ont empêché la foule d'attaquer Husain, en vandalisant ses expositions et son atelier. De fait, en 2006, le peintre avait dû quitter sa patrie, et partager son temps d'exilé entre Londres et Dubaï.

Accueilli à bras ouverts à l'étranger, Husain,  s'est ainsi vu offrir la nationalité qatari, honneur très rare, et sans qu'il n'en ait fait la demande. L'artiste n'a pas encore fait part de sa décision, car accepter voudrait dire renoncer à sa citoyenneté indienne, puisque l'Inde ne reconnait pas la double nationalité. Avec plus de 900 recours en justice enregistrés contre lui en Inde, et une persécution constante, le vieil homme est fatigué. Au point, peut-être, d'accepter.
 
Dépêche d'agences, in Aujourd'hui l'Inde, le 26 février 2010.