Blue Flower

Un Français part du Bangladesh pour rejoindre la France sur un voilier expérimental


 

Un Français de 26 ans a entamé mercredi un voyage à la voile pour rejoindre la France depuis les rives du Bangladesh à bord d'un bateau expérimental intégrant dans sa composition de la fibre de jute.

 

 

"C'est la première fois qu'un bateau intégrant de la fibre de jute va parcourir les océans", a déclaré à l'AFP Yves Marre du voilier fait de cette fibre naturelle qui a quitté les rivages du Bangladesh mercredi. "Ce genre de bateau composé de fibre de jute est insubmersible", a-t-il affirmé, soulignant qu'une commercialisation au Bangladesh permettrait d'éviter des centaines de morts dans des naufrages.

Corentin de Chatelperron, ingénieur naval, a quitté mercredi le village de pêcheurs de Koakata, au sud du Bangladesh, à bord du voilier de neuf mètres fabriqué sur le modèle des bateaux de pêche du Golfe du Bengale, a ajouté Yves Marre. Le but du périple est de promouvoir la fibre de jute dans la construction navale.

Le "Tara Tari", construit dans un chantier naval près de Dacca, contient 40% de fibre de jute et 60% de fibre de verre. Son coût est de 10.000 dollars. Selon le constructeur, l'objectif à long terme est de fabriquer des bateaux intégrant du jute présenté comme une solution alternative au bois qui se raréfie et à la fibre de verre dont la fabrication nécessite beaucoup d'énergie.

Ce projet, ajoute-t-il, est aussi porteur d'espoir pour l'industrie du jute au Bangladesh. Le jute représentait encore dans les années 1990 la principale source d'exportation du Bangladesh, faisait vivre des millions de paysans et d'ouvriers. Mais l'arrivée du synthétique, et notamment des sacs en plastique, a fait chuter la production.

L'an dernier, l'exportation de cette fibre naturelle a rapporté 400 M USD au pays, soit la troisième source de revenus à l'exportation.

Pendant six mois, le voilier naviguera dans le Golfe du Bengale, longera les côtes indiennes jusqu'au Sri Lanka puis dépassera les Maldives et traversera l'océan Indien pour atteindre le golfe d'Aden. Depuis Djibouti, il remontera la mer Rouge, traversera la Méditerranée et rejoindra la France.


AFP, in Aujourd'hui l'Inde, le 19 février 2010.