Blue Flower

 

 

untitled-design

 

Comment donner aux citoyens indiens un rôle essentiel dans la transition énergétique entamée par ce pays ? Une start-up locale mettra bientôt sur le marché une éolienne au prix incroyablement peu élevé, un projet d’ailleurs plusieurs fois récompensé pour ses attraits d’un point de vue social et environnemental.

 

Les frères Arun et Anoop George sont à la tête d’une start-up baptisée Avant Garde Innovations, qui s’est positionnée comme acteur du changement de la société indienne par le développement durable. En effet, l’éolienne qui sera prochainement mise en vente est destinée à développer l’autonomie des ménages, réduire les émissions de GES.

 

Par transformation de la société indienne, nous entendons ici une réduction des inégalités citoyennes en ce qui concerne l’accès à l’énergie. Il s’agit donc de rendre cette énergie plus accessible, tout en faisant en sorte de faire chuter la dépendance vis-à-vis des réseaux publics. Le problème de l’accès à l’énergie en Inde se situe à deux niveaux, d’ordre géographique lorsque le réseau ne couvre pas certaines zones et d’ordre économique lorsque les prix sont trop élevés et participent à une expulsion des plus démunis.

 

L’éolienne bientôt mise sur le marché est loin d’être gadget. Reconnue par la Fondation des Nations Unies, celle-ci se met à produire de l’énergie dès que le vent apparait, même faiblement, tandis que sa puissance nominale est de 3 à 5 kW. Cette quantité d’énergie est suffisante pour un foyer indien moyen, ce qui revient à dire que l’éolienne d’Avant Garde Innovations peut apporter une autonomie énergétique à bon nombre de foyers, du jamais vu !

 

avant-garde-innovations-small-wind-turbine-15_n07mow

 

Le prix de cette invention devrait être très accessible, selon Arun George :

 

« Nous essayons d’introduire une révolution dans le monde industriel : rendre l’énergie accessible pour chacun. Pour un investissement initial de 50 000 roupies (environ 665 euros), les individus ont accès à une énergie gratuite pendant la durée de vie de l’éolienne, estimée à 20 ans.

 

50.000 roupies reste une somme importante en Inde où le salaire moyen est situé aux alentours des 110 euros. Cependant, cette technologie pourra quand même se démocratiser, jusqu’ici seulement accessible aux personnes très aisées et aux entreprises. De plus, la production individuelle d’énergie est également une notion qui pourra se diffuser, tandis que des communautés locales investiront dans ces éoliennes, ce qui réduira leurs dépenses énergétiques.

 

L’énergie solaire compte donc un allié de poids en Inde en ce qui concerne la transition énergétique : l’énergique éolienne. L’Inde sera-t-elle bientôt un exemple à suivre ?

 

Yohan Demeure, Sciencepost.fr le 29 septembre 2016

 

(Sources : The Hindu Business Line )