Blue Flower

 

 

 

L'Inde a mené des "frappes chirurgicales" contre des camps rebelles le long de la ligne de démarcation de la région contestée du Cachemire, frontière de facto entre l'Inde et le Pakistan, a annoncé ce jeudi l'armée indienne. 

 

"Des équipes de terroristes s'étaient positionnées dans des bases le long de la ligne de contrôle pour rentrer clandestinement [en Inde] et perpétrer des attaques terroristes. L'armée indienne a mené des frappes chirurgicales la nuit dernière" contre ces positions, a déclaré un haut responsable de l'armée indienne lors d'une conférence de presse à New Delhi. Ces frappes ont fait "un nombre significatif de victimes", a-t-il ajouté.

 

L'armée pakistanaise a accusé les troupes indiennes d'avoir tué deux de ses soldats. "Les troupes pakistanaises ont répondu à des tirs indiens non provoqués sur la ligne de contrôle", a-t-elle indiqué l'armée pakistanaise dans un communiqué, ajoutant que les échanges de feu avaient duré entre 2h30 et 8h du matin.

 

Le Cachemire a connu il y a une semaine le plus grave incident depuis 15 ans avec l'attaque d'une base militaire indienne par des rebelles, qui a tué 18 soldats. Depuis des décennies, différents groupes séparatistes font la guerre à l'armée indienne, qui a déployé dans la région près d'un demi-million de soldats, pour exiger l'indépendance du territoire ou sa fusion avec le Pakistan.

 

Le Nouvel Obs.com  le 29 septembre 2016.