Imprimer
Catégorie : Actualité du C.I.D.I.F

Très loin de Paris, une tour Eiffel dans un ancien comptoir français d’Inde



Une réplique miniature de la tour Eiffel va bientôt voir le jour dans l'ancien comptoir français de Yanaon, un des districts du Territoire de Pondichéry où vivent encore 200 familles d’orgine française.

 

 

La Tour Eiffel de 100m de haut qui sera dévoilée à Yanam (anciennement Yanaon) en fin d'année sera comme un hommage à la présence française dans cet ancien comptoir de la côte d'Andhra Pradesh (sud).

Le gouvernement local, espère que la réplique du symbole de la France attirera les touristes dans cette région du sud-est indien. Située à des centaines de km au nord de la ville même de "Pondi", elle devrait être inaugurée en novembre, a indiqué à l'AFP Malladi Krishna Rao, ministre des Impôts et des Sports.

Les travaux, d'un montant de 450 millions de roupies (6,8 millions d'euros) et cofinancés par le conglomérat indien Reliance Industries et le gouvernement, comprennent la construction d'un restaurant, d'un ascenseur et d'une terrasse panoramique pourvue de téléscopes, comme sa grande soeur parisienne.

L'oeil rivé dans la lunette, les visiteurs ne verront pas la Seine, à plus de 8.000 km de là, mais la baie du Golfe du Bengale, la ville de Kakinada, et les cocoteraies. Environ un tiers du monument a déjà été construit.

"Quand j'ai vu pour la première fois la tour Eiffel, j'ai été fasciné par sa beauté et sa grandeur et quand je l'ai revue l'an dernier, j'ai pensé qu'on devrait en avoir une dans la région", a commenté M. Rao.

Une copie de la tour de fer, construite par Gustave Eiffel pour l'Exposition universelle de Paris de 1889, existe déjà à Las Vegas, haute de 140 m. En 2004, une réplique en acier de la Tour Eiffel mesurant 33 mètres et pesant 30 tonnes avait déjà été inaugurée dans un parc d'attraction de Kolkata (Calcutta). Le monument original, qui est l'un des sites les plus visités en France, fait 324 m de hauteur.

Quatre différents districts, anciens Etablissements français de l'Inde à l'époque de la Compagnie française des Indes orientales (Yanaon, Mahé, Karikal, Pondichéry), disséminés dans le sud de l'Inde, forment désormais le Territoire de Pondichéry. Le 1er novembre 1954, ces territoires rejoignirent l'Inde, libérée de la domination britannique en 1947.

On peut encore voir à Pondichéry et dans les autres anciens comptoirs des traces de l'influence française, comme les noms de rue parfois encore inscrits en français ou l'architecture typiquement coloniale. Environ 200 familles d'origine française vivent dans l'enclave de Yanam.

 

 AFP , in Aujourd'hui l'Inde, le 20 janvier 2010.